Football

Ghelamco, le promoteur du projet de construction d'un stade national sur le parking C, a invité vendredi la commune de Grimbergen à assumer ses responsabilités et les conséquences de ses décisions à la suite de la non adoption jeudi d'une requête à la députation permanente du Brabant flamand visant à supprimer administrativement le chemin vicinal qui traversait autrefois le site.

Tout en espérant que la raison finira par l'emporter, il n'écarte pas la possibilité d'être amené à fermer l'accès au parking C en vue de Batibouw dès l'instant où l'existence de ce chemin serait confirmée par la commune.

Malgré les retards subis, l'échéance d'une participation de la Belgique à l'Euro 2020 de football par la mise à disposition de la nouvelle enceinte n'est pas compromise, a-t-il fait valoir vendredi, lors d'une visite sur place.

Pour l'investisseur, le vote intervenu jeudi soir est contraire à une décision du juge de paix qui, en septembre dernier, a enjoint la commune d'adresser une requête formelle à la députation permanente du Brabant flamand en faveur de la suppression de ce chemin vicinal, sous peine d'astreinte.

L'équipe de communication de Ghelamco n'est pas venue seule sur le site, vendredi. Une excavatrice a été dépêchée sur place pour vérifier la présence physique du chemin, enterré sous le parking C depuis plusieurs décennies à des profondeurs variant, selon Ghelamco, de 50 à 250 cm.