Standard-Brussels : leurs routes se sont croisées

Football

Pascal Guerman

Publié le

Standard-Brussels : leurs routes se sont croisées
© BAUWERAERTS

L'ancien vice-capitaine du Standard, Éric Deflandre, va "matcher" le nouveau, Igor De Camargo

TONGRES C'est l'histoire d'un Brésilien arrivé avant sa majorité dans notre Limbourg et qui fait au- jourd'hui fureur à Sclessin après un passage par Bruxelles. Au Standard, Igor De Camargo a récupéré le brassard de vice-capitaine abandonné par Éric Deflandre, ce Liégeois installé avec sa petite famille dans le... Limbourg et qui évolue au... Brussels. L'occasion était trop belle. Nous avons convié ces deux charmants garçons à une rencontre dans la cité d'Ambiorix pour préfacer le match de demain entre un Standard qui a démarré la saison à cent à l'heure et un Brussels qui a connu des ratés à l'allumage. Visiblement, Igor et Éric étaient contents de se retrouver, eux qui s'étaient côtoyés pendant 18 mois dans les vestiaires liégeois. "Bien sûr, mon bonheur est complet de revenir me produire à Sclessin demain, avoue Éric. Je vais revoir les amis, le staff, mes ex-équipiers, ces supporters géniaux. Partout où je suis passé, j'ai eu la chance d'être soutenu par d'excellents fans mais les Liégeois restent les meilleurs - je dois encore découvrir les Molenbeekois qui m'ont laissé une très bonne impression samedi dernier en ne cessant de soutenir leur équipe -. Ceux du FC Liège n'ont jamais arrêté d'être à fond derrière leurs couleurs même en D3. Et est-il besoin d'encore définir ceux du Standard ? Je n'ai pas eu souvent l'occasion de rejouer contre mes anciens clubs à cause des circonstances; je suis donc content de retourner rapidement au Standard."

"Le Brussels restera à tout jamais gravé dans mon coeur car, même si nous évoluons dans un milieu professionnel, l'aspect humain conserve une place importante à mes yeux, ajoute Igor. J'adore revoir les gens qui m'ont ou me font du bien. Le président Vermeersch fait notamment partie de ceux-là. Je sais qu'il est parfois fâché sur moi parce que je ne l'appelle pas plus souvent mais cela ne change en rien l'affection que j'ai pour lui !"

Le match est lancé et pour la première fois en une saison et demie, l'attaquant brésilien des Rouches en sera puisqu'il n'est ni blessé ni suspendu comme lors des trois précédentes confrontations depuis son déménagement de Molenbeek vers Sclessin. "La quatrième fois sera la bonne, enfin... Sur le plan sportif, j'ai aidé le club à se sauver, puis à progresser. Le Brussels me l'a bien rendu en me permettant de lancer réellement ma carrière. Et puis, j'y ai rencontré des personnalités extraordinaires sur le terrain et en dehors."

"Samedi dernier encore, certains évoquaient toujours le nom d'Igor chez nous, précise encore Eric. On cherche toujours son remplaçant..."

"Je suis touché par le fait d'avoir laissé un aussi grand vide. J'espère que les Molenbeekois trouveront vite un pivot et qu'il fera encore beaucoup mieux que moi !"



© La Dernière Heure 2007

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info