En l'absence de Frutos, Anderlecht compte beaucoup sur le Congolais, qui ne se met pas de pression

Envoyé spécialen suissebenoît delhauteur

SPIEZ Mémé Tchite est versatile. D'un jour à l'autre, le meilleur buteur du Sporting la saison derniè- re peut passer d'une humeur très détendue à un tempérament beaucoup plus introverti. Il semblait plutôt dans un mauvais jour quand nous l'avons rencontré pour l'interviewer. Il s'est relâché par la suite mais le début de l'entretien fut plutôt laborieux. Ainsi, à la première question, "Comment voyez-vous la saison à venir ?" , Tchite répondit, non sans humour : "Comment voulez-vous que je voie la saison qui arrive ? Je ne suis pas magicien !"

Même tournée autrement, l'interrogation suivante donna lieu au mê- me genre de réponse. "Alors, qu'attendez-vous de la saison à venir ?" "Qu'elle commence !" rétorqua Mé- mé...

Heureusement, sa langue se délia tout de même au fil des minutes.

"Ce stage en Suisse se déroule très bien. Personnellement, je ne fais pas trop de différence entre un séjour de team building à Coxyde ou un stage axé sur le football comme ici. J'aborde cela de la même manière... tranquillement."

"On aimerait que Frutos soit là, avec nous"

La blessure de Frutos a des conséquences directes pour Tchite : on comptera encore plus sur ses qualités de finisseur. "On aimerait tous que Nico soit là, avec nous. Mais il est blessé et pour moi, ça ne change rien. Je reste calme par rapport à tout ça. Y a-t-il plus de pression sur mes épaules ? Quelle pression ? Je n'en ressens aucune. Les gens s'attendent peut-être à beaucoup de choses de ma part mais leurs attentes envers l'équipe sont, elles aussi, très grandes."

L'absence de Frutos entraînera également des modifications tactiques : Tchite devrait jouer davantage dans l'axe que sur la droite. Une place qu'il a déjà dit préférer... "Mais je me sens bien dans ces deux rôles. De toute façon, je ne vais pas me prendre la tête avec ma future place : nous n'avons même pas encore joué un match officiel ! Si vous me connaissez bien, vous savez que je ne me pose pas trop de questions. Je ne me prends pas la tête avec tout ça !"

C'est bien ce qui fait la force de Tchite mais attention au relâchement...



© La Dernière Heure 2007