Le Sporting pourrait trouver une alternative en Amérique du Sud

ANDERLECHT "Nous prendrons le temps qu'il faudra pour voir si Blazej Radler a le niveau pour jouer à Anderlecht." Les propos d'Herman Van Holsbeeck ont été suivis à la lettre : la décision concernant l'avenir de l'arrière droit polonais au Sporting a été reportée. Le test de Radler au Sporting est donc prolongé et il faudra encore attendre quelques joueurs avant d'en connaître l'issue. Le souci, c'est que les prestations du Polonais ont été assez difficiles à juger : il n'a jamais été mauvais mais n'a jamais apporté de plus au Sporting. Radler n'a sans doute pas le niveau pour la Ligue des Champions mais si le staff technique estime qu'il est suffisamment apte pour être la doublure de Wasilewski, il se verra prochainement offrir un contrat au Sporting. Cela reste peu probable.

Si Radler ne vient pas, Anderlecht pourrait trouver une alternative... en Amérique du Sud, continent que les scouts du Sporting sillonnent en ce moment. Le nom de Ferrari (River Plate) est cité.

Encore deux semainespour convaincre Polak

Mais le Sporting recherche aussi autre chose outre-Atlantique : il pis- te des attaquants (Vercauteren ne serait pas contre l'arrivée d'un jou- eur offensif supplémentaire) et des médians. Car le transfert de Jan Polak sera très difficile à réaliser : le joueur estime que le niveau du championnat belge est trop bas. Anderlecht se donne encore deux semaines pour tenter de convaincre l'international tchèque.



© La Dernière Heure 2007