Pour le Liégeois, "c'est la première fois que la parole est donnée aux gens de terrain. Et nous sommes écoutés."


TUBIZE Appelé pour coordonner le groupe ADOC (Analyser, Dynamiser, Optimiser, Communiquer), mis en place par André Antoine, le ministre des sports de la Communauté française, Benoit Thans s'est dit très satisfait du Plan Foot 2011-2015, présenté lundi à Tubize.

Pour le Liégeois, "c'est la première fois que la parole est donnée aux gens de terrain. Et nous sommes écoutés."
Chargé d'autopsier le football wallon et bruxellois, Benoit Thans, avec son groupe d'experts - Philippe St-Jean, Marc Marchal, Jean-François Remy, Philippe Bulens, Raphaël Sidoni, Luc Ruelle - "tous des hommes de terrain, mais surtout des passionnés", a rappelé qu'il y a avait "énormément d'affiliés et de passionnés", soulignant qu'un "plan était nécessaire pour permettre à la Wallonie de rattraper son retard par rapport à la Flandre."

Il y a 775 clubs en Wallonie et à Bruxelles, soit 168.332 affiliés et "nous avons essayé de travailler en profondeur, dans le silence et discrètement avec des grands clubs jusqu'aux plus petits clubs pour dégager des pistes d'actions concrètes, et surtout immédiates, axées sur la formation. Le plus important est que je peux vous assurer qu'il y aura un suivi sur base de critères sportifs d'abord, puis financiers, et que cela s'inscrit dans la durée. C'est primordial. On ira jusqu'au bout de notre action. D'autres annonces sont encore prévues dans les mois à venir. Nous sommes soutenus, il y a désormais des moyens. Il faut que cela perdure. Il y a 20 ans, nous jouions une Coupe du monde, des clubs belges gagnaient la Coupe d'Europe. Il faut profiter du nouveau souffle de notre équipe nationale," a expliqué Benoît Thans.

© La Dernière Heure 2011