L'attaquante du RSC Anderlecht succède à son équipière au RSCA Tessa Wullaert, qu'elle devance de peu. Le triomphe anderlechtois est total avec la 3e place de Kassandra Missipo.

Si Anderlecht caracole en tête du championnat avec un bilan immaculé de 30 points sur 30, il le doit en grande partie à ses deux attaquantes De Caigny et Wullaert. Logiquement, elles étaient les deux favorites pour décrocher ce 5e Soulier d'Or féminin. Le choix s'est porté sur Tine De Caigny, qui a marqué 15 buts en 10 journées en Super League féminine.

Tine De Caigny a aussi brillé avec l'équipe nationale. Elle a pris une part prépondérante dans la qualification directe des Red Flames pour l'Euro 2022. La formation d'Ives Serneels a remporté son groupe grâce à une victoire 4-0 et deux buts de De Caigny contre la Suisse début décembre. L'Anderlechtoise a également terminé meilleure buteuse des qualifications avec la bagatelle de douze buts.

Tine De Caigny a récolté 289 points, soit 39 de plus que Tessa Wullaert, de retour à Anderlecht l'été dernier après deux expériences à l'étranger. Wullaert a déjà remporté trois fois ce trophée, en 2016 lors de la première édition, 2018 et 2019.

Le podium est complété par Kassandra Missipo, l'infatigable milieu de terrain du RSC Anderlecht, qui a glané 181 points. Janice Cayman, lauréate du trophée en 2017 et pensionnaire de l'Olympique Lyonnais, a terminé 4e (149 pts).