Gomes s'est troué sur le but de Drogba avant de concéder un penalty qu'il arrêtera dans les arrêts de jeu


LONDRES Didier Drogba a d'abord sauvé Chelsea du pire dimanche en égalisant à Tottenham 1 à 1 à vingt minutes de la fin, en Championnat d'Angleterre, avant de gâcher une occasion de relancer totalement les champions en titre en manquant un penalty dans les arrêts de jeu.

Alors que les "Blues" étaient en train de s'enfoncer dans la crise, l'Ivoirien a marqué d'un tir puissant d'une quinzaine de mètres, bien aidé par le gardien des "Spurs" Gomes, incapable de boxer un ballon qui venait pourtant droit sur lui.

C'était son deuxième but en deux matches, après un penalty inscrit la semaine dernière face à Everton (1-1), mais son premier dans le jeu depuis le 3 octobre face à Arsenal. La star avait commencé la rencontre sur le banc et n'était entrée qu'au retour des vestiaires, signe que la crise de malaria qui lui a gâché le mois de novembre n'est pas encore tout à fait oubliée.

Est-ce le manque de confiance, ou une forme physique pas encore complètement reconstituée après quatre semaines de fièvre intermittente? En tout cas, l'ex-joueur de Marseille a frappé beaucoup trop mollement le penalty accordé par l'arbitre après quatre minutes d'arrêt de jeu. Gomes a ainsi pu facilement se racheter de sa seconde bourde de la soirée, un placage en pleine surface sur le Brésilien Ramires en détournant le ballon.

Il est trop tôt pour dire si la soirée a marqué pour les "Blues" le début de la sortie de crise ou la confirmation de l'enlisement. Sur le plan mathématique, leur situation ne s'est pas améliorée. Après ce cinquième match d'affilée sans victoire, les hommes de Carlo Ancelotti se retrouvent repoussés à la quatrième place, à égalité avec Manchester United, qui compte deux matches en moins, et à un point d'Arsenal et de Manchester City.

Ils perdront encore du terrain sur les "Red Devils" ou sur les "Gunners", qui s'affrontent lundi dans le choc au sommet. Dans le jeu en revanche, un frémissement s'est fait sentir en seconde période après un début de match dominé par Tottenham. Les "Spurs", privés de leur meneur de jeu Van der Vaart, avaient ouvert la marque dès la 15e minute par Pavlyuchenko, auteur d'une belle frappe du gauche après un contrôle orienté.

Lors des 45 dernières minutes, Chelsea a repris le contrôle de la partie, même si les occasions sont restées rares, à part une tête... du défenseur de Tottenham Palacios. "Nous méritions de gagner ce match, surtout après la deuxième mi-temps que nous avons dominée. Si nous continuons à jouer comme ça, les choses vont revenir à la normale", a assuré le défenseur John Terry.

Les réponses viendront très rapidement, Chelsea devant affronter coup sur coup Manchester United à Stamford Bridge puis Arsenal à l'Emirates Stadium lors des deux prochaines semaines. Sauf nouveau pépin, ils aborderont ces deux rendez-vous cruciaux avec leur milieu de terrain Frank Lampard, qui a fait sa première apparition en fin de rencontre après plus de trois mois d'absence sur blessure.

© La Dernière Heure 2010