Les Liégeois sont dans le creux après 2 ans au top , le Club revient après sa traversée du désert

BRUXELLES La saison passée, après 13 journées d’un championnat pas encore réformé, le Standard, futur champion, était… derrière le Club Bruges. Le leader blauw en zwart comptabilisait 28 unités, soit une de plus que les Rouches , alors deuxièmes, et deux sur Anderlecht, troisième.

À l’issue des 34 journées de championnat, en revanche, les Brugeois avaient terminé sur la troisième marche du podium, ex aequo avec La Gantoise (mais avec une victoire de plus que les Buffalos) mais avec 18 points de retard sur les coleaders, le Standard et Anderlecht.

La saison précédente, en 2007-08, le Club Bruges avait également terminé troisième, à 10 longueurs du champion liégeois. En 2006-07, cela avait été encore pire avec une pauvre sixième place à 26 points du champion anderlechtois.

En fait, il faut remonter à la saison 2004-05 pour trouver trace du dernier sacre brugeois. Cela fait cinq ans que le Club, treize fois champion de Belgique, court derrière son passé en championnat (entre-temps, il a aussi remporté un Coupe de Belgique, en 2006-07 contre le Standard).

Si Laszlo Bölöni lance aujourd’hui que c’est peut-être l’année de Bruges, c’est sans doute parce qu’il voit que quelque chose a changé dans la Venise du Nord . Adrie Koster a apporté un renouveau : ses joueurs sont en confiance et proposent du beau jeu.

Mais si le coach du Standard évoque ce possible retour au premier plan du Club, c’est sans doute aussi parce que le Standard, qui a dominé le football belge ces deux dernières années, est à la recherche d’un second souffle en championnat. Les Liégeois comptent bien profiter de l’occasion qui se présente ce soir pour remettre les points sur les i : briser l’élan des Flandriens et démontrer qu’il faudra encore compter sur eux cette saison dans la lutte pour le titre.



© La Dernière Heure 2009