Le médecin du club flandrien de Zulte-Waregem tire la sonnette d'alarme

WAREGEM Relevé avec une triple fracture de la pommette mercredi en demi-finale retour de la Coupe de Belgique face au Standard, Ibrahim Salou, l'attaquant de Zulte-Waregem a été opéré et devra observer un repos de 4 à 6 semaines.

Le médecin du club flandrien a tiré la sonnette d'alarme vendredi. Thierry Dalewyn estimé que les bornes ont été dépassées. Sans vouloir lancer la polémique avec l'Américain Onyewu, auteur du coup de coude sur Salou, Dalewyn voudrait que des mesures soient prises pour enrayer la violence sur le terrain de jeu. Dalewyn va tenter de jouer un rôle de coordinateur vers l'Union belge de football. Il est soutenu par son club qui, entre temps, travaille avec sa cellule juridique pour examiner la suite à donner à cette affaire.

Pour Dalewyn, l'Union belge doit responsabiliser les joueurs et réprimer plus sévèrement les actes violents. Le médecin flandrien préconise aussi de composer une liste de joueurs réputés pour leur jeu aggressif. "Non pas dans un but répressif", explique Dalewyn, "ou pour influencer les arbitres, mais pour mettre les joueurs devant leurs responsabilités".

Par ailleurs, la phase de jeu mettant en cause Oguchi Onyewu et Ibrahim Salou servira de "case-study" à la FIFA lors de la préparation de ses arbitres pour la prochaine Coupe du Monde.