L'entraîneur norvégien de Bruges a vraiment prolongé pour trois ans

Mondial-2006: L’UEFA favorable à 36 équipes

BRUGES Trond Sollied ne partira ni à Schalke - dont Eric Gerets a également décliné l'invitation - ni à Leeds. Il ne retournera pas davantage dans son pays natal pour y prendre en charge l'équipe nationale: il s'efforcera bien, comme il l'a finalement toujours laissé entendre, de hisser le Club Bruges en Ligue des Champions pour la seconde saison d'affilée.

Il n'empêche: il a fallu que la Direction du club de la Venise du Nord lui pose un véritable ultimatum pour que le Norvégien appose enfin son seing au bas du contrat de trois ans qui aurait déjà pu être paraphé le 17 février dernier. «Trond a soumis le contrat à l'examen de ses avocats », explique le Directeur Antoine Vanhove. «C'est une démarche légitime. Mais en trois mois, ses hommes de loi ont eu tout le loisir d'en disséquer toutes les clauses. Nous, en tout cas, nous ne voulions plus nous... impatienter plus longtemps même si les petits sujets de litige n'étaient que d' ordre technique et pas du tout de nature financière. Ce mercredi matin, nous l'avons donc sommé de se déterminer définitivement. Alors, comme nous l'avons toujours espéré, Trond Sollied a paraphé le document.»

La crise était évitée de justesse...

© Les Sports 2003