Grâce à un Dufer virevoltant, Tubize a assommé Mons il est vrai très vite réduit à 10. Malgré un Laquait héroïque, Charleroi a craqué en fin de rencontre. Le Cercle s'impose à Westerlo


Revivez le live


Les Belges à l'étranger


Liverpool, ManU et Arsenal piétinent


Bordeaux et Paris à deux points de Lyon


BRUXELLES Il y avait quelques affiches intéressantes à l'ordre de cette 16ème journée de championnat de D1, en attendant le choc dimanche entre le Club Bruges et le Standard.

Dans le match d'ouverture de cette 16ème journée, le Kavé malinois avait défait vendredi - 2-1 - le GBA. Les Anversois s'enfoncent un peu plus au classement (16ème avec 12 points).

Les matches de samedi :

Racing Genk - Charleroi 1-0

Charleroi, dans la tourmente depuis quelques semaines, se déplaçait à Genk où l'attendait un Racing qui devait se racheter suite à sa mésaventure de la smeine passée (défaite 3-1 à Courtrai).

Les hommes du président Bayat ont été malmenés pendant 90 minutes mais les Carolos ont pu compter sur un Laquait des grands soirs, impérial sur sa ligne. Jusqu'à cette fameuse 88ème minute et cet obus de Vossen... Siquiet a-t-il du souci à se faire ?

Zulte-Waregem - Mouscron 2-1

Les années se suivent et se ressemblent pour les Hurlus. En visite à Zulte-Waregem, Mouscron a encaissé sa 4ème défaite en... 4 confrontations !

Pourtant, ce sont les frontaliers qui ouvraient le score par Custovic, dès la 7ème minute de jeu. L'attaquant bosniaque effaçait son vis-à-vis et du gauche, plaçait hors de portée de Bossut.

Zulte repartait alors à l'attaque du but de Volders mais dans un premier temps, les attaquants flandriens ne parvenaient pas à tromper l'expérimenté portier mouscronnois.

C'est alors que débutait le Roelandts-show. L'ancien Brugeois, à la réception d'un long ballon qui survolait la défense hurlue, plaçait une splendide volée lobée sur laquelle Volders ne pouvait rien faire (1-1 à la 34e).

Les hommes de Francky Dury étaient les meilleurs sur le terrain, à l'image de Matthijs, virevoltant sur à la pointe de l'attaque. Et c'est à nouveau Roelandts qui allait faire la différence à l'heure de jeu : à l'entrée du rectangle, il enroulait une frappe de toute beauté sur laquelle Volders restait pantois... (2-1 à la 63e).

Tubize - Mons 2-1

Quant à Tubize, il recevait les Dragons montois, revigorés par l'arrivée de Christophe Dessy au poste de T1 et vainqueurs convaincants de Dender samedi passé (victoire 5-2).

Le début de rencontre était montois, à l'image de ce superbe coup franc de Collet qui forçait Ardouin à une parade plus que nécessaire. Mais le tournant de la rencontre eut lieu à la 25ème minute. Buyssens fauchait Karaca dans le petit rectangle. M. De Bleeckere excluait logiquement le défenseur montois et sifflait penalty en faveur de Brabançons. Perbet s'avançait et voyait son envoi repoussé par Herpoel, qui avait choisi le bon côté !

A l'heure de jeu, Tubize allait prendre l'avance. Dufer effaçait 2 hommes (avec au passage un petit pont) et servait Villano. Le centre de ce dernier était contré mais parvenait dans les pieds de Karca qui fusillait herpoel à ras de terre (1-0 à la 64e).

Manque de concentration ? Toujours est-il qu'à peine 2 minutes plus tard, une jolie combinaison Dahmane-Okkonen permettait à Jarju d'égaliser.

Mais Dufer, dans une forme olympique, ne l'entendait pas de cette oreille. A la 74ème minute de jeu, il récupèrait le cuir et à l'issue d'un joli raid, donnait la victoire aux siens d'un superbe "pointu".

Tubize récolte ainsi sa 4ème victoire de l'année et dépasse le GBA. Les hommes d'Albert Cartier pointent désormais à la 15ème place, à égalité de points avec les Montois (14 points).

Westerlo - Cercle Bruges 1-2

Westerlo, battu à la surprise générale la semaine passée à Roulers, recevait le Cercle Bruges lors d'une rencontre qui s'annonçait spectaculaire. Et les Campinois n'ont pas réussi à rectifier le tir, s'inclinant face à un Cercle très organisé.

Tout s'est joué lors de six minutes un peu folles ors du second acte. Farssi, bien servi par Delen, plaçait les siens aux commandes du match d'une belle volée au second poteau (1-0 à la 63e).

De Winter, l'une des valeurs sûres de l'équipe, allait alors entrer en jeu. Il repoussait d'abord joliment un envoi de Iatchouk mais sur la frappe - sans grand danger - de De Sutter, il se trouait complètement, laissant filer le cuir telle une savonnette (1-1 à la 65e).

Et à la 69e, Iatchouk donnait les 3 points à ses couleurs d'une frappe pure à l'entrée du rectangle.

Westerlo, qui avait jusqu'ici réalisé un 22 sur 24 à domicile, rentre un peu dans le rang.

Dender - Lokeren 1-1

Lokeren, le roi des matches nuls, a encore frappé ! Il avait pourtant ouvert la marque en début de rencontre par Overmeire, grâce à un coup franc qui rebondissait devant Berthelin (13e).

Mais dès la minute suivante, Dupré commettait une bourde monstrueuse. Sa passe - beaucoup trop molle - en retrait pour Copa était interceptée par Smajic. Le tir du petit médian était contré par le portier lokerenois mais Sylla avait bien suivi (1-1 à la 14e).

Maazou, le meilleur artificier de la D1 avec 11 réalisations, était manifestement dans un off-day, galvaudant occasion sur occasion. La faute aux scouts de l'Atletico Madrid ?

La Gantoise - Courtrai 1-1

La Gantoise recevait Courtrai qui effectue un bon début de championnat (12ème avec 17 points). Et le moins que l'on puisse écrire, c'est que les Buffalos, qui accumulent les hauts et les bas, ne se sont pas rassurés samedi soir.

Après 11 minutes de jeu, le Sénégalais Coulibaly déviait de la tête un corner vers son compatriote Kouyate. Le demi défensif, prêté par le Sporting d'Anderlecht, prolongeait du pied dans le but de Jorgacevic : 0-1.

Les Gantois avaient la bonne idée de vite réagir, à la suite d'une combinaison avec Foley, Ruiz y allait de son petit slalom avant d'ajuster calmement le portier courtraisien (1-1 à la 14e).

Le capitaine irlandais se signalait à nouveau peu après mais seul face à Mollez, sa petite pichenette passait à côté. Gand poussait mais ne trouvait pas la faille. Et dans ces moments-là, on offre des espaces. Courtrai allait en profiter mais allait manquer de réalisme au moment fatidique, à l'image de Bakx qui galvaudait 2 belles occasions.

Le score ne changera plus et les visités déçoivent à nouveau...


© La Dernière Heure 2008