La deuxième journée de la phase de poules de la Coupe de l'UEFA, disputée jeudi soir, a été profitable aux deux clubs français de Saint-Etienne et de Nancy qui sont restés invaincus et ont effectué un grand pas vers la qualification pour les 16es de finale


PARIS Déjà vainqueur à Copenhague (3-1) lors de la première journée, Saint-Etienne a conforté sa première place du groupe G en dominant (3-0) à domicile le club norvégien de Rosenberg. Les "Verts" sont ainsi pratiquement assurés de terminer à une des trois premières places qualificatives.
De son côté, Nancy qui avait entamé la phase de poules par un succès à la maison face à Feyenoord (3-0) a bien négocié son premier déplacement en arrachant le match nul (2-2) sur la pelouse polonaise de Lech Poznan après avoir été mené deux fois au score. Nancy est deuxième du groupe H.

En proie au doute après quatre défaites d'affilée en Ligue 1, Saint-Etienne s'est rassuré et a offert un répit à son entraîneur Laurent Roussey, très menacé. Pourtant les Stéphanois ont eu du mal toute la première mi-temps et souffert de la comparaison face aux Norvégiens plus déterminés et venus chercher des points dans le Forez après avoir concédé le match nul contre Bruges à domicile (0-0) lors de la première journée.

Toujours crispés en début de seconde période, les Stéphanois ont fait basculer le match juste avant l'heure de jeu. Suite à une rapide remontée de balle, Geoffrey Dernis effectuait un bon travail sur le flanc gauche pour servir Ilan. La frappe enroulée du Brésilien finissait sa course dans le petit filet opposé (59e).

Alors que Rosenborg s'était en vain procuré plusieurs bonnes occasions, les "Verts" étaient plus réalistes et doublaient la mise quelques minutes plus tard sur un enchaînement contrôle et frappe de Paulo Machado (64e). Au passage, le jeune Stéphanois mettait la main pour contrôler la balle sans que l'arbitre bronche.

Libérés, les Stéphanois inscrivaient un troisième but par Kevin Mirallas (76e)
Pour leur première visite en Pologne en coupes d'Europe, les Lorrains de Nancy partaient un peu dans l'inconnu. Ils savaient juste que leur hôte Lech Poznan était très efficace à domicile avec un total de 14 buts à la maison en Coupe de l'UEFA.

Les hommes de Pablo Correa avait vite la confirmation de cette qualité offensive car les Polonais ouvraient rapidement le score par Slawomir Peszko en conclusion de la première véritable attaque des locaux (5e). Nancy refusait de laisser le doute s'installer et égalisait dans la foulée par Chris Malonga à la sortie d'un une-deux avec Issar Dia (10e).

Un coup du sort redonnait l'avantage aux Polonais. Sur un coup-franc lointain et d'évidence anodin de Semir Stilic, Gennaro Bracigliono le portier lorrain, se faisait surprendre et rentrait dans sa propre cage avec le ballon (21e). Sonnés les Lorrains allaient mettre une heure avant de recoller au score après plusieurs tentatives ayant offert l'occasion de briller au portier polonais Ivan Turina. C'est finalement Moncef Zerka qui, d'une frappe enveloppée, offrait à son équipe un match nul mérité (81e).

Le Paris SG, le troisième et dernier club français présent à ce stade de la compétition, était dispensé. Les Parisiens qui ferment la marche dans le groupe A après leur défaite face à Schalke 04 (1-3) retrouveront l'épreuve le 27 novembre avec la réception du Racing Santander.

© La Dernière Heure 2008