A son école, Flavio fait l'unanimité

FLEURUS L'Institut Notre-Dame de Fleurus compte désormais une star. Que ce soit parmi ses condisciples ou ses professeurs, le rhétoricien Flavio est apprécié. Et, apparemment, la gestion de sa nouvelle vie se déroule à merveille.

"Il n'y a aucun souci avec l'école , expose la maman. Administrativement, tout est en règle. Comme c'est un bon élève, le fait de le libérer pour le Sporting ne pose pas de problème. Il manque les trois dernières matinées de la semaine. Ses copains l'aident bien et il résorbe donc directement le retard en restant les pieds sur terre. Son dernier bulletin était parfait. Reste à voir comment se dérouleront les bilans... Mais nous sommes confiants à ce sujet aussi."

À l'IND, Mme Canvat, la sous-directrice, nous confirme le bon déroulement des choses : "Effectivement, tout se passe bien. J'ai seulement insisté auprès de la famille sur la nécessité qu'il passe ses examens. Pour ses indisponibilités, le club nous fait parvenir à temps et à heure les documents nécessaires, ce qui, avec l'accord parental, couvre tout le monde dans le cadre légal. D'un point de vue administratif, tout est donc en règle. Mais attention : il ne faudrait pas qu'il vienne à dépasser le quota d'absences autorisées, sous peine d'une intervention du vérificateur. Les parents m'ont décrit la situation comme étant temporaire. Je suppose donc qu'elle ne perdurera pas jusqu'au 30 juin car cela pourrait alors devenir plus délicat."

Gentil garçon

Gentil garçon, le gamin ne jouit en effet pas du statut d'élite sportive qui, d'ailleurs, est plus développé dans d'autres pays. Et puis, il y a aussi l'aspect pédagogique. À cet égard, ça baigne également : "Il s'agit d'un bon élément doublé d'un garçon très gentil et poli. Nous n'avons jamais connu aucun ennui de quelque ordre que ce soit avec lui. Il est un peu la vedette, maintenant, et chacun s'applique à lui faciliter la tâche. Dans sa section, celle des sciences sociales, il y a toujours une bonne ambiance. Ses camarades montrent une grande compréhension envers sa situation et l'aident à chaque fois que c'est nécessaire."

La jalousie envers Flavio, à Fleurus, on ne connaît pas ! Au contraire, sa gloire actuelle rejaillit sur toute l'institution et c'est très bien ainsi.



© La Dernière Heure 2006