Vanden Stock et Simonet ont discuté de ce nouveau projet, sur un autre site à Anderlecht

ANDERLECHT Nouveau rebondissement dans le dossier du stade d'Anderlecht. Hier, le président Roger Vanden Stock et le bourgmestre Jacques Simonet se sont rencontrés, et ont discuté d'un tout nouveau projet : celui de construire un nouveau stade de 50.000 places sur le territoire d'Anderlecht.

La maquette à la poubelle ?

Ce revirement de situation est le résultat du refus de Simonet d'agrandir le stade actuel à 40.000 places, comme le Sporting le souhaitait. Après avoir lancé des photos de la maquette du Stade Vanden Stock agrandi, Simonet avait dit qu'il n'était pas question de construire un 3e anneau. "Beaucoup trop dangereux . Un agrandissement limité est envisageable. Mais impossible de dépasser les 30.000 places."

Du coup, le Sporting s'est mis à chercher des alternatives. Hier soir, Simonet confiait : "On a parlé de plusieurs sites sur le territoire d'Anderlecht où un nouveau stade pourrait être construit. Un d'entre eux pourrait être retenu. Je sais où il est, mais je ne peux pas vous le dire, puisque c'est une propriété privée. Je ne veux pas compliquer la tâche du Sporting. L'idée d'agrandir le stade n'est pas abandonnée, mais j'ai l'impression que le club veut absolument un stade d'au moins 40.000 places. Et puisque je dis non à la maquette existante, un déménagement est probable. Du moment que le Sporting reste à Anderlecht. L'entretien était positif. On a aussi évoqué la construction du nouveau centre de formation."

Le temple pourrait devenir le nouveau stade des Diables

Aucune décision ne sera prise de ces jours-ci. "On attend que le nouveau collège soit composé, ajoute Simonet. Mais le projet est intéressant. Le stade de 50.000 places pourrait servir de stade national pour les Diables." Mais n'y avait-il pas des études pour une reconstruction du Heysel et d'un stade à Schaerbeek ? À suivre...



© La Dernière Heure 2006