Chez les Asémistes, Eliot Matazo a joué tout le match et a reçu une carte jaune (80e) tandis que chez les Canaris, Renaud Emond est monté au jeu (90e). Après 20 journées, Monaco occupe la 7e position (30 points) et Nantes est 9e avec une unité de moins. Pour ce déplacement au Stade de la Beaujoire, Clement a dû composer avec les absences de Wissam Ben Yedder, Youssouf Fofana et Axel Disasi touchés par le Covid et n'a pu compter sur Cesc Fabregas, Alexandre Golovin et Krépin Diatta, qu'il a connu au Club Bruges, trop justes physiquement. Les Monégasques ont dicté le tempo à des Canaris, qui ont décidé de tabler sur leur solidité défensive. Grâce à leur maîtrise technique, les visités ont conservé le ballon mais Clement a été contraint d'effectuer deux changements sur blessure: Djibril Sidibé a laissé sa place à Ruben Aguilar (31e) et Benoît Badiashile à Chrislain Matsima (44e).

En début de seconde période, Nantes a joué plus haut et aurait pu prendre les devants par Ludovic Blas (48e) et Pedro Chirivella (55e). Méconnaissables depuis le retour des vestiaires, les joueurs du Rocher ont fini par se montrer plus incisifs mais sur une remise de Vanderson, Myron Boadu n'a pas cadré sa frappe (77e). Pas de chance pour l'attaquant hollandais: touché au mollet, il a quitté la pelouse alors que Clement avait déjà effectué ses cinq changements (85e). Monaco, qui a donc terminé la partie en infériorité numérique, s'est recroquevillé devant son but après que Clement a réorganisé son équipe en 4-4-1 avec Sofiane Diop seul devant.