BOIS ST-JEAN Malgré leur appartenance à un club bénéficiant d'un droit de représentation sur la scène européenne, Nicaise et Dalmat ne trouvent pas place dans les colonnes de journaux français. "Quand je retourne en France, la question qui m'est posée est toujours la même : alors, tu joues où maintenant ? Cela signifie que personne ne parle de nous en France" , signale Wilfried Dalmat. Quant à son compère, parler du football de l'Hexagone l'irrite au plus haut point. "Je pense que l'on a fait un écho dans l'Est Républicain" , glisse Benjamin Nicaise. "J'évolue en Belgique et la France ne m'intéresse pas ! Y retourner un jour ? Impossible ! Pourquoi ? Le système ne me convient pas. Il y a un manque total de respect à l'égard des joueurs. Ne pas être repris dans les 18 pour un match de D2, cela fait mal. Mais le temps m'a donné raison. Ils s'en foutent des Français à l'étranger. On a été des Espoirs, mais ils dénichent les perles rares tous les trois mois ! Qui au final sont, soi-disant, des promesses déchues."



© La Dernière Heure 2008