Ce sont les équipiers de Jonathan Butera (Hamme) qui ont choisi de venir jouer à Anderlecht !

HAMME Hormis Tim Reigel (un ancien international espoir d'Alost, du GBA et du Brussels) et Jonathan Butera, le VW Hamme ne recèle guère de noms connus du football national. L'ex-Molenbeekois y boucle sa cinquième campagne puisqu'il a rejoint ce club waeslandien de D2 à l'issue de la première année d'existence du Brussels qui s'appelait encore Strombeek à l'époque. "Je reste un Bruxellois avant tout, mais je me plais beaucoup dans mon club actuel. Même si j'y ai connu une saison difficile sur les cinq, j'y ai fait mon trou. Si les dirigeants me proposent un nouveau bail qui m'agrée, je pourrai y rester et ce, même si un retour dans la capitale (l'Union ?) fait toujours partie de mes projets."

Samedi, il servira donc de guide à ses partenaires. "C'est le groupe qui a poussé la direction à inverser l'ordre du match. A une ou deux exceptions, aucun d'entre eux n'a jamais eu l'occasion de fouler la pelouse du Parc Astrid. Je les comprends donc pleinement d'autant que je leur ai confié que l'ambiance y était incomparable. Ils en rêvent tous. Je me fais aussi un plaisir d'y retourner. Jouer le Sporting pour un Bruxellois reste toujours un moment spécial qu'on déguste. Et puis, la Coupe recèle toujours un parfum particulier. Même si nos chances ne sont guère élevées, nous tenterons de rééditer l'exploit réalisé par Geel il y a deux ans."

Ce seizième de finale sera aussi celui des retrouvailles pour Jona puisqu'il va y croiser quelqu'un qui a beaucoup compté dans sa carrière. "Ariël Jacobs est l'entraîneur qui m'a lancé dans le grand bain de l'équipe première à l'époque de la D2 avec le RWDM. Il a guidé mes premiers pas à un point tel que je me suis glissé parmi les révélations de la saison ! Je lui en serai éternellement reconnaissant. Le définir ? C'est quelqu'un de droit, correct, passionné par son métier, très psychologue mais aussi communicateur. Sans oublier sa force sur le plan tactique. Méticuleux, il prépare toujours tout dans les moindres détails. Je me réjouis d'aller le saluer."