Les Carolos auront encore leur mot à dire dans ce championnat

CHARLEROI Si le match de samedi n'a pas répondu aux espérances carolorégiennes (on pense tout spécialement à son résultat), il n'aura pas été dénué d'enseignements. Thierry Siquet a rappelé que les défauts de son équipe restaient les mêmes (le manque de concrétisation une fois l'avantage au marquoir acquis et le but égalisateur de Westerlo en ont fait état), mais il existe quand même des éléments encourageants. Forcément le (beau) but inscrit par Cyril Théréau est un fait majeur du nouveau départ des Zèbres. Tout comme l'adaptation immédiate de Mohamed Chakouri qui s'est bien intégré à son poste de défenseur sur le flanc droit.

Alors, que peut-on encore attendre d'une équipe qui ne peut plus rien craindre du championnat en cours, ni en espérer un quelconque bénéfice (d'ordre purement sportif) concret ? Pas mal de choses en fait...

D'une part, le Sporting hennuyer aura encore l'occasion de soigner son classement, d'autre part il peut tenir un rôle déterminant dans le dénouement de la compétition. Rien qu'au Mambourg, les affiches ne manqueront pas puisque s'y produiront encore notamment le GB Anvers, Anderlecht, le RC Genk (même si celui-ci a également tendance à rentrer momentanément dans le rang), le Standard et le Cercle Bruges.

Cela étant, Thierry Siquet sait qu'il a du pain sur la planche. Parce que désormais les Zèbres devront, à la fois, se montrer plus séduisants et plus performants. Or on ne peut actuellement pas prédire leur parcours lors du deuxième tour du championnat.

"Nous ne sommes pas débarrassés de certains maux chroniques", rappelait encore l'entraîneur du Mambourg. "Quand donc allons-nous exploiter nos périodes de supériorité (NdlR : donc faire le break lorsque l'opportunité se présente et que le score l'impose) et éviter les erreurs qui s'avèrent fatales ? Il est vrai que nous avons la fâcheuse habitude de payer cash le moindre de ces errements."

En toile de fond de cette double question, on devine une sorte de défi.

Pour ce qui est de l'immédiat, Thierry Siquet sera attentif à trois matches concernant les Espoirs. Celui de ce mardi soir à Westerlo, où, du noyau A, seul Cyprien Baguette y sera convié. Celui de vendredi face aux Malinois. Et celui qui est prévu dimanche face à la sélection africaine de Mazembe. Pour ce qui est de ces deux exercices, les moyens seront précis dans la mesure où le mercato sera (enfin) fini...



© La Dernière Heure 2008