Un véritable exploit en cours ?

Football

David De Myttenaere

Publié le

Un véritable exploit en cours ?
© Photonews

"Avec ses moyens actuels" , dixit Michel Preud'homme, le Standard n'a jamais été aussi bien placé dans le sprint final


SCLESSIN "Que ceux qui vont dire ou écrire que le Standard a gagné dans la douleur sans bien jouer prennent le temps d'analyser les choses. On fait avec nos moyens actuels..."

Michel Preud'homme a été clair après la difficile victoire contre Saint-Trond, vendredi soir. Il est clair que le Standard ne dispose ni du budget ni de l'effectif de son principal rival dans la course au titre.

Déjà privé de Defour et de Marcos, blessés, l'entraîneur a rapidement dû faire face à un nouveau coup dur vendredi : après 12 minutes du jeu, il a perdu Dufer, également sur blessure. Le médian droit devra sans doute déclarer forfait pour le déplacement au GBA, vendredi. Un match au sommet pour lequel Marcos est toujours incertain et Defour est d'ores et déjà out .

Le Club Bruges souligne qu'il ne se plaint pas quand il a un, deux ou trois blessés. Mais l'effectif de Jacky Mathijssen est nettement plus étoffé que celui de Michel Preud'homme. Le T1 brugeois dispose de 27 joueurs et peut se permettre de mettre des joueurs comme Vermant, Englebert ou Salou sur le banc. Son homologue liégeois a 24 joueurs à sa disposition et n'a pas un banc aussi expérimenté.

C'est cela que souligne Michel Preud'homme : il dispose de moins de solutions. Vendredi, son flanc droit était inédit avec, après la sortie de Dufer, Fred au back et Goreux comme médian. Comme Dembéle ou Ingrao avant eux, ces joueurs ont fait leur match. Mais on ne remplace pas si aisément un Defour ou un Marcos.

La preuve : vendredi, les Rouches ont obtenu le résultat sans la manière. Certains ont dit "une victoire à la Bruges" ... Alors que le Club Bruges a galvaudé un grand nombre d'occasions à Mouscron. La chance aurait-elle changé de camp ?

Une chose est sûre : le Standard confirme tandis que le Club lâche quelque peu prise. Les Flandriens n'avaient subi qu'une défaite au premier tour (Standard), ils en ont concédé trois lors des quatre dernières journées (Standard, Charleroi, Mouscron). Leur terrible efficacité du premier tour semble leur tourner le dos désormais. Ont-ils des difficultés à gérer la pression ?

Quoi qu'il en soit, le Standard - qui compte désormais quatre longueurs d'avance sur le Club - n'a jamais été aussi bien placé dans le sprint final au lendemain de la 25e journée (voir infographie ci-dessous). Ni lors des deux dernières fois qu'ils ont été en course pour le titre (1994-95 et 2005-06) ni... lors du dernier titre en 1982-83 !



© La Dernière Heure 2008

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info