Futsal. La Belgique à l'épreuve de l'Argentine après le Brésil

BRUXELLES En même temps que la troisième rencontre du Groupe A, disputée face au Brésil lundi soir, l'équipe nationale belge a clôturé la phase éliminatoire du Grand Prix III. Sanctionnée d'un écart minimal (1-0), la première mi-temps prometteuse prestée face aux Sud-américains fut suivie d'une période de fléchissement, accompagnée par l'un ou l'autre cadeau et donc un score forcé (7-0).

Dès ce soir, à l'occasion de leur quart de finale, qu'ils disputeront dans la nouvelle salle de Jaragua do Sul (fief de Malwee, le champion 2007 de la Liga), les Belges auront l'occasion de réviser leurs gammes puisqu'ils vont être soumis cette fois à l'épreuve de l'Argentine. Prestigieux, l'adversaire recèle une valeur certaine mais il ne s'annonce pas du niveau des Brésiliens. Voilà pourquoi l'équipe nationale belge peut espérer un résultat honorable. En toute logique, une défaite devrait sanctionner cette rencontre. Toutefois, celui-ci ne la pousserait pas vers la porte de sortie. Et pour cause : "Nous avons eu la surprise d'apprendre que des matches de classement ont été ajoutés , narre Charles Ronlez, chef de la délégation belge. De la sorte, nous sommes assurés de disputer deux rencontres supplémentaires, quel que soit le résultat de notre prochaine confrontation de ce soir. Ceci portera donc à six le nombre de matches disputés lors de ce déplacement lointain, ce qui le rend encore plus profitable."

L'équipe nationale belge a quitté Joinville pour rejoindre Jaragua do Sul en fin de journée hier. Un voyage de 45 minutes suivi d'un entraînement a clôturé cette journée de transition. Pour affronter l'Argentine, Benny Meurs pourra compter avec Luca Cragnaz, ce qui l'obligera à renvoyer un joueur dans la tribune.

En raison de la grève programmée ces 23, 25 et 27 octobre prochains au sein de la compagnie aérienne portugaise TAP, le retour de l'équipe nationale belge est postposé à lundi. "Soit le premier jour où des places sont disponibles dans les avions de cette compagnie" , conclut notre interlocuteur.



© La Dernière Heure 2007