Quantin Durieux a reconnu la supériorité des Liégeois mais déplorait la nouvelle faute en défense

MOLENBEEK "Nous n'avons commis qu'une seule erreur mais nous l'avons payé au grand comptant face à un Standard intrinsèquement supérieur; tel est le résumé de la rencontre à mes yeux , glissa Quantin Durieux. Sur l'action qui amène le but, les attaquants adverses créent bien l'espace et je me suis laissé surprendre. Ensuite, il y a eu une mésentente avec mon copain Mika (NdlR : Michaël Cordier). Je veux aussi retenir un point positif : nous avons joué en bloc."

Le portier molenbeekois cachait, lui, difficilement sa déception : "Un match frustrant sans beaucoup d'occasions de part et d'autre. Le goal ? Chaque fois qu'on encaisse, on peut toujours pointer le dernier rempart du doigt; c'est la solution de facilité. Ma vision des choses ? Sur un long ballon, ma défense est montée et je m'avance pour réduire l'angle. Le ballon fait un bond idéal pour Mbokani qui réalise le geste parfait. Maintenant, nous n'avons jamais été dangereux et pour espérer remporter un match, il faudra trouver le chemin des filets adverses. Même si notre programme reste ardu, il faudra engranger car nos concurrents directs l'ont fait ce week-end !"

"Trop léger offensivement"

Placé en véritable libero à l'ancienne, Alan Haydock a rempli sa mission sans faire dans la dentelle. "Dépannage ou solution d'avenir, la décision revient aux entraîneurs qui ont pris la décision de m'aligner à ce poste sans doute parce que je suis le seul à pouvoir guider mes équipiers de la voix. Je veux bien jouer à n'importe quelle place à partir du moment où cela sert dans la course au maintien de mon club. Je regrette que le goal liégeois soit tombé à un moment où on ne l'attendait pas ou plus. Pour le reste, on a fait preuve d'une très bonne organisation mais on doit évoluer offensivement. Sur ce plan, on était fort léger."



© La Dernière Heure 2008