Le nouveau médian du FC Brussels, Flavien Le Postollec, ne cesse de grimper...

MOLENBEEK Après un premier match usant à Mons, Flavien Le Postollec a profité de la venue de Zulte-Waregem samedi dernier pour démontrer qu'il avait vite compris le mode de fonctionnement de notre championnat. Et qu'il pouvait s'ériger en parfait complément de Richard Culek au milieu de terrain. Grâce à lui et à un léger repositionnement tactique opéré par Albert Cartier, le Tchèque a pu évoluer à son meilleur niveau.

Même s'il fêtera seulement ses 23 ans le 19 février, Flavien semble avoir la tête déjà bien accrochée sur les épaules et fait montre d'une bonne dose de maturité. Mais qui est ce nouveau médian défensif chargé d'épauler Culek en attendant la qualification et la remise en forme de Negouai ? Né à Adbidjan d'une mère ivoirienne et d'un père breton, sa famille s'installa très vite à Vitrolles (banlieue marseillaise) où il vécut toute sa jeunesse. C'est dans le club de cette ville qu'il fit ses premiers pas avant de passer à Martigues en CFA. "J'ai été repéré là-bas par Patrick Collot, le bras droit de Claude Puel, qui fut à l'origine de mon transfert à Lille à l'aube de la saison 2005."

Au Losc, Flavien joua contre Metz la saison dernière et en Coupe de la Ligue face à Lorient. Cette saison, il figura plusieurs fois sur le banc, notamment lors des matches qualificatifs de Ligue des Champions. "Avec mon agent, on a forcé un départ lors de ce mercato car j'estimais que j'allais stagner les mois prochains en CFA. Dès lors, j'ai décidé de monter encore plus vers le Nord en rejoignant votre capitale, et ce, malgré un avis défavorable au départ de Claude Puel qui désirait que je reste au club."

Le championnat belge doit servir de tremplin à ce véritable médian récupérateur qui se veut ambitieux. "Je dois encore progresser dans de très nombreux domaines. Si j'essaye d'être toujours très actif, je dois encore m'appliquer dans le jeu vers l'avant, la construction ainsi que la dernière pas- se. Mon objectif est donc d'accumuler un maximum de matches, donc de m'imposer comme un titulaire dans les prochaines semaines. Je veux aussi tout mettre en oeuvre pour conquérir cette place dans le Top 10, l'objectif de notre président."



Pascal Guerman





© La Dernière Heure 2007