Football Le Diable rouge a disputé le match du titre et jouera la finale de FA Cup.

"Je pensais que ma saison était terminée", confiait Kevin De Bruyne dimanche dernier après avoir conquis le titre sur la pelouse de Brighton. Il est vrai qu’après un nouveau coup dur le 20 avril, le chef d’orchestre de Manchester City avait perdu la foi. "Après ma blessure contre Tottenham, la première chose que j’ai dite au physio, c’était : ‘laisse-moi tranquille, je veux partir en vacances, j’ai fini.’ Mais j’ai changé d’avis après une semaine. Je voulais être prêt à aider l’équipe jusqu’au bout et pourquoi pas en finale de la Cup."

Touché à la cuisse, Kevin De Bruyne n’a finalement manqué que trois rencontres avant de pouvoir rejouer le week-end dernier. Mais cette blessure a été un véritable coup au moral. Pour la cinquième fois de la saison, le Diable rouge a dû se résigner à regarder ses coéquipiers depuis les tribunes.

On se souvient qu’il avait longtemps été écarté près de deux mois, d’août à octobre 2018, à cause d’une déchirure du ligament du genou. De retour pour trois sorties fin octobre, il rechutait ensuite pour cinq nouvelles semaines à l’infirmerie. C’est ensuite sa cuisse qui a fait défaut en décembre et en mars. Au total, Kevin De Bruyne a manqué 21 rencontres durant cette saison 2018-2019.

Dans ces conditions, impossible pour lui de retrouver directement le rythme. Chaque retour nécessitait une petite période de remise en jambes. Ce qui s’est inévitablement fait ressentir dans ses statistiques : 5 buts et 10 passes décisives en 31 matchs toutes compétitions confondues. La saison dernière, il avait par exemple terminé avec 12 buts et 21 assists, en marchant sur l’eau et en ne manquant aucun match sur blessure.

Finalement, l’ancien Genkois revient au meilleur des moments. Il a d’abord pu savourer le sacre de Premier League en participant à la fête sur le terrain (13 minutes en fin de match). Il pourra ensuite tenter d’ajouter un sixième trophée avec Manchester City dans sa vitrine en réalisant un splendide triplé (championnat, Coupe de la ligue et FA Cup).

Son retour est aussi une excellente nouvelle pour Roberto Martinez. Le sélectionneur des Diables rouges pourra enfin disposer de son meneur de jeu, lui qui n’a plus joué le moindre match avec l’équipe nationale depuis la petite finale remportée face à l’Angleterre à la Coupe du monde. Pour rappel, les Diables affrontent le Kazakhstan et l’Écosse les 8 et 11 juin.