C'est l'affaire dont tout le monde parle aux Etats-Unis, après la demi-finale retour de Conférence Est, entre Toronto et New York Red Bulls.

En pleine demi-finale retour de Conférence Est (aller 1-2 pour les Canadiens), la tension était palpable entre le favori, Toronto, à domicile, et le club de l'ex-Anderlechtois Sacha Kljestan. Anciens partenaires en équipe nationale, Kljestan et Altidore ont reçu une carte jaune en milieu de première période, après avoir échangé quelques mots, Kljestan accusant Altidore de simulation après une altercation verbale dont le joueur du club de Big Apple s'est dégagé.


Cela aurait pu en rester là mais à la pause, le score était toujours de 0-0. Aucun des deux protagonistes n'avait visiblement digéré l'épisode. Alors que certains prétendaient que les deux entraîneurs avaient échangé quelques amabilités, ce sont finalement Altidore et Kljestan qui ont été exclus. Ce dernier s'est exprimé auprès des journalistes après la rencontre. "A la mi-temps, Jozy Altidore m'a poussé contre un mur", assurait-il. "J'ai la conscience tranquille. Je ne méritais pas un carton rouge."

Altidore n'a évidemment pas tardé à donner sa version de l'histoire. Premièrement dans un tweet qu'il a rapidement effacé. "Yo, @SachaKljestan, pourquoi est-ce que tu te plains? Tu as tenté de me pousser alors que mon dos était tourné et cela a failli marcher. Bon vol de retour."

L'attaquant, qui sera suspendu pour la manche aller de la finale de la Conférence Est face à Columbus, assistait dans la soirée à une rencontre des Toronto Raptors. Il s'est expliqué à la télévision, après s'être excusé vis-à-vis des fans. "Kljestan a essayé de venir me prendre par derrière, m'a étouffé et m'a poussé", a assuré Altidore. "Et il a découvert qu'il ne devrait pas faire quelque chose comme ça."

Toujours est-il que la saison de Kljestan est maintenant terminée. Altidore, lui, peut encore rêver du titre avec Sebastian Giovinco (ex-Juventus), Victor Vazquez (ex-Club) ou encore Chris Mavinga (ex-Genk).