Gracia, nommé en juillet, a déclaré à la direction qu'il était prêt à démissionner après que Valence a vendu plusieurs joueurs clés cet été, dont Ferran Torres, Dani Parejo et Rodrigo Moreno, sans les remplacer. Selon certaines sources, l'entraîneur, 50 ans, a rencontré mercredi le président Anil Murthy et a été informé que s'il démissionnait, il serait obligé de payer trois millions d'euros de compensation.

"Pour éviter les rumeurs, je tiens à préciser que j'ai mis ma position à la disposition du propriétaire et du président", a déclaré Gracia dans un communiqué jeudi à l'agence espagnole EFE. "J'ai su dès le premier instant (où j'ai pris la relève) que l'équipe allait subir une reconstruction, même s'il est vrai que je ne pouvais pas imaginer que la mise en place de cette équipe se terminerait par de nombreuses sorties et aucune arrivée, sauf pour le retour de ceux qui ont été prêtés".

Valence compte deux victoires, un match nul et deux défaites après ses cinq premiers matchs de Liga et occupe la 8e place, malgré son misérable mercato. "Je ferai de mon mieux pour tirer le maximum de cette équipe et apporter le plus de bonheur possible aux supporters", a ajouté Gracia.