Le sélectionneur des Pays-Bas, Bert van Marwijk, n'était pas satisfait de la première période contre le Danemark (2-0), mais bien plus de la seconde

JO'BOURG

Est-ce l'entrée en matière idéale pour les Pays-Bas?
"Je pense à ce premier match depuis longtemps! Un bon départ, c'est très important. Nous étions favoris et nous savions que nous aurions face à nous un adversaire redoutable et regroupé en défense. Mais nous avons mérité de gagner, il faut être patient, nous n'avons presque pas concédé d'occasions, et c'est un compliment que j'adresse à toute l'équipe."

Qu'avez-vous pensé de votre première période?
"Les joueurs étaient tendus et nous avons été frustrés en première période. Nous voulions jouer un beau football mais nous perdions trop souvent la balle. A la pause, je leur ai dit d'être plus calmes. Nous nous sommes améliorés à 1-0 et, là, on a vu de quoi nous étions capables. Nous avons eu plus d'espaces, nous avons trouvé plus de profondeur dans le jeu et nous aurions pu marquer un troisième ou un quatrième but. Le second but a été un énorme soulagement."

Estimez-vous avoir confirmé votre statut de favori, même sans Arjen Robben (convalescent)?
"Depuis le premier jour où j'ai pris ce poste, il y a deux ans, je dis aux joueurs comme à la presse qu'il faut faire attention avec l'arrogance. Cela peut être une bénédiction comme une catastrophe. Nous sommes peut-être parfois arrogants, mais ça nous aide. Quant à Robben, difficile de dire qu'il nous a manqué, nous avons gagné 2-0."

© La Dernière Heure 2010