Vandelannoite dément son intention de quitter Tubize, mais ne ferme pas pour autant les portes

TUBIZE Jason Vandelannoite sera manifestement toujours à Tubize lors du second tour si l'on en croît les propos tenus par l'intéressé. Pourtant, voici quelques semaines, certains bruits indiquaient que l'ex-Brugeois était tenté d'aller voir ailleurs si l'herbe y était plus verte.

"Ce sont des journaux flamands qui ont avancé cela ", indique-t-il. "Moi, de mon côté, j'ai juste signalé que je ne fermais aucune porte au cas où une proposition intéressante arrivait sur la table. Mais, honnêtement, ce ne serait pas très honnête de quitter Tubize après si peu de temps. Je ne suis pas venu uniquement pour moi ici, mais également pour aider le club à remplir ses objectifs."

Un différend avec l'entraîneur l'a, il est vrai, un peu mis à mal voici peu.

"C'était de ma faute. J'ai commis une erreur sur laquelle je ne reviendrai pas, comme cela peut arriver à chacun et dans tous les clubs de foot. Mais dès le lundi suivant, le sujet était clos et le différend complètement aplani. Cela ne doit pas influencer la suite de ma saison."

Il n'empêche que Jason Vandelannoite n'a pas vécu un mois de novembre aussi riche sportivement que celui de l'AFC Tubize. Entre blessure et suspension, il a fait des allers et retours entre la tribune et la pelouse.

"Et cela me fait râler, je le reconnais. Je suis venu à Tubize pour tenter de jouer toutes les rencontres. Et ce n'est pas le cas pour l'instant."

Samedi, face à Mons , le seul néerlandophone du noyau devra encore se contenter de regarder ses équipiers depuis la tribune en raison d'une nouvelle suspension.

"Je suis réellement fâché sur moi-même car je n'aurais jamais dû prendre cette carte jaune à Anderlecht."



© La Dernière Heure 2008