Le succès de l’aller était le 1er pour coach Brncic. La série est toujours en cours…

VERVIERS-DIEGEM Verviers sera, ce soir contre Diegem, à la recherche, d’une neuvième sortie consécutive sans défaite.

Ce beau parcours, qui autorise les Lainiers à se positionner comme des candidats au maintien, a débuté à… Diegem (1-4).

“Il s’agissait de la première victoire de Verviers depuis mon arrivée. Mais, ce soir, on assistera à un tout autre match. L’on ne doit surtout pas s’appuyer sur ce succès et croire que l’on gagnera aisément. Ce piège de la facilité, nous ne devons surtout pas tomber dedans.”

Une petite statistique permet de montrer l’ampleur de la tâche verviétoise contre Diegem. Ainsi, Jacobs et les siens ont engrangé 18 de leurs 38 points hors de leurs bases. Avec 5 victoires pour 3 nuls et 4 défaites comme bilan.

“J’ai bien prévenu mon groupe de l’aisance de nos adversaires en déplacement. Nous réussissons une belle série. Comme un boxeur qui a gagné un titre, nous devons nous astreindre à prolonger notre brevet d’invincibilité depuis huit rencontres. Une fois encore, on doit aborder ce duel comme une finale de Coupe où, au bout du compte, on soulève le trophée.”

Mais, privé de ses quatre renforts, de Saccio (suspendu) et ne bénéficiant pas d’un Ingrao en pleine possession de ses moyens, l’ancien joueur de Charleroi offre un discours ambitieux et prudent.

“Diegem marque aisément, notamment grâce à des éléments offensifs rapides. Cette équipe est plutôt tournée vers le contre, il ne faudra donc pas se laisser avoir en attaquant sans réfléchir. Il sera aussi requis de se montrer attentif et intransigeant sur les phases arrêtées, domaine où ils sont capables d’être dangereux. Directement ou via des joueurs de taille comme Jacobs.”

De condamnée, la formation verviétoise a su trouver les ressources pour devenir une équipe capable d’assurer son maintien. “Notre objectif est de gagner chaque match qui se présente, avec la volonté d’encore prendre 13 points minimum. Seul compte le présent...”



© La Dernière Heure 2013