Westerlo, St-Trond et Ostende : le bilan des matches aller indique 1 sur 9

VISÉ Vaut-il mieux, pour Visé, croiser la route de concurrents directs de bas de tableau ou affronter les ténors de la Belgacom League  ?

Les chiffres restent cohérents par rapport au classement des Oies . Ainsi, face aux quatre derniers (Audenarde, Brussels, Saint-Nicolas et Heist), les Liégeois ont réalisé un 5 sur 12 au premier tour (et un 2 sur 6 au second, contre St-Nicolas et au Brussels).

Ce bilan se transforme en un 1 sur 12 face aux leaders que sont Ostende, Mouscron, Westerlo et Saint-Trond. De ces quatre formations, que les Mosans n’ont pas encore rencontrées lors des matches retour, seul Ostende a abandonné une unité aux Oies .

En ne regardant que les données chiffrées, on doit donc nourrir de sérieuses inquiétudes pour les trois semaines à venir !

Les troupes de Manuele Domenicali sont en effet à la veille d’un triptyque infernal : après Westerlo samedi, ils accueilleront Saint-Trond et effectueront le voyage à Ostende.

“On joue très bien contre les premiers, où la motivation est d’autant plus présente” , confiait Damir Mirvic. “On a perdu beaucoup de matches sur des détails.”

Cette concentration de tous les instants sera un des éléments déterminants des prochaines sorties visétoises. Tout comme le rendement d’Arnaud Biatour, qui connaît de bons débuts chez les Mosans : un assist et un but en deux prestations.

“Nous abordons un calendrier imposant des matches très complexes” , relève l’avant visétois. “Mais nous devons garder à l’esprit notre victoire à l’Antwerp ! Sur base de ce résultat, nous sommes capables d’en réaliser d’au-tres, aussi probants, contre les meneurs de la série.”

Tout Visé ne demande qu’à le croire...



© La Dernière Heure 2013