Lionel Messi, la star du FC Barcelone et de l'équipe d'Argentine de football, s'est rendu jeudi au Sénégal pour une visite à caractère humanitaire axée sur la lutte contre le paludisme, a constaté un journaliste de lAF'P.

Lionel Messi, mis en examen la semaine dernière pour fraude fiscale avec son père en Espagne, s'est rendu par hélicoptère à Saly, une station balnéaire située à une cinquantaine de kilomètres au sud de Dakar, juste après son arrivée à l'aéroport.

Lors d'une conférence de presse, le joueur, qui était accompagné de Youssou Ndour, ex-star mondiale de la musique africaine devenu ministre du Tourisme du Sénégal, a affirmé son "profond désir de s'investir dans des causes humanitaires". Mais il n'a pas souhaité répondre aux questions sur sa récente mise en examen en Espagne.

La venue de Lionel Messi au Sénégal entre dans le cadre d'une campagne de sensibilisation dans la lutte contre le paludisme, maladie encore très présente en Afrique et au Sénégal.

"La puce", surnom de l'attaquant argentin, a dévoilé une moustiquaire imprimée avec sa photo sur un des côtés, imprégnée de produit répulsif et destinée aux enfants, cibles prioritaires de cette campagne.

"La venue d'une telle star est une importance capitale pour attirer les yeux sur notre combat"", a déclaré le docteur Mady Ba, coordonnateur du programme national contre le paludisme au Sénégal. Plus de 400 000 moustiquaires de ce type devraient être distribuées en Afrique avant la fin de l'année.

Lionel Messi a également rencontré les jeunes footballeurs d'Aspire, académie de football du Qatar. Cette académie a ouvert une antenne à Saly en 2007 et accueille près de 80 jeunes de 11 pays africains différents pour apprendre le football.

"Le Sénégal est un pays stable", a expliqué à l'AFP, Josep Colomer, un des responsbles d'Aspire à l'international, "et nous avions besoin de sécurité pour développer notre projet, c'est pourquoi nous nous sommes installés ici".