Et si Mark Volders était toujours mouscronnois après le mercato...

MOUSCRON On l'annonce en partance vers un club du top belge mais Mark Volders ne compte pas lâcher l'Excelsior Mouscron aussi facilement. Un club à qui il doit beaucoup.

"Alors que j'étais dans un creux au niveau de ma carrière, l' Excel m'a relancé. C'est un véritable tournant" , confie-t-il.

Avant d'exploser au Canonnier, Mark Volders ne connaissait pas beaucoup de réussite dans son parcours footballistique.

"Après avoir transité par Genk, Dessel, Lommel et Geel sans trop de succès, j'ai rejoint Beveren. Je me suis entraîné comme un fou. Au final, j'ai joué environ 25 matches à un bon niveau. Mon contrat touchant à sa fin, j'ai opté pour Roosendaal aux Pays-Bas. Un passage à oublier."

En arrivant à l'Excel en 2006, le modeste portier n'imaginait pas devenir numéro un aussi vite.

"Cela faisait quatre ou cinq mois que je n'avais plus joué de match officiel. Gil Vandenbrouck est venu me voir et m'a dit : Mark es-tu prêt à jouer samedi contre Anderlecht ?"

Depuis, Mark Volders n'a cessé de progresser.

"Francky Vandendriessche et Marc Brys m'ont demandé d'avoir plus d'ambitions. Cela m'a poussé vers le haut. Francky m'a permis de croire en moi, en mon potentiel."

Lorsqu'on évoque un possible départ, Mark Volders calme la tempête médiatique et joue cartes sur table.

"Il n'y a vraiment rien de concret actuellement. Si Mouscron a prolongé mon contrat jusqu'en juin 2012, c'est que le club aimerait bien que je reste. Cela ne me dérangerait vraiment pas de terminer ma carrière à l' Excel. Je me sens très bien ici. Un sentiment de bien être que je dois en grande partie à Francky."



© La Dernière Heure 2008