19e journée: bilan. Anderlecht a désormais 13 unités de retard sur le Club Bruges et le Standard


Akin : "C'est ça un grand club ?"


BRUXELLES Un match aux accents européens, Anderlecht est certain d'en jouer au moins un pour la saison 2008-2009, celui qui l'opposera, cet été, à l'AC Milan à l'occasion de la visite amicale effectuée par ce dernier dans le cadre des festivités du centenaire du Sporting.

Mais cela pourrait s'avérer être la seule apparition des Bruxellois sur la scène européenne, car avec un écart qui, ce matin, est passé à 13 unités sur le Club Bruges et le Standard, non seulement l'idée du titre est à oublier mais aussi, sans doute, celle d'une qualification pour la Coupe Uefa !

En fait, il reste l'espoir de glaner la Coupe mais un espoir bien fragile, comme est fragile le poids offensif de cet Anderlecht qui, hier, face à un Lokeren pourtant très timide, a confirmé que sa crise de confiance est loin d'être évacuée. Il n'est pas trop tard mais néanmoins grand temps, que la direction sorte de son chapeau mauve cet attaquant capable de pousser un ballon rond au fond des filets adverses, sans quoi ce n'est plus d'un écart qu'il faudra bientôt parler, mais du gouffre qui séparera le Sporting des équipes de tête.

Des équipes qui ne sont pas nécessairement irrésistibles dans leur manière de jouer ou de dominer mais qui, à l'image des deux formations brugeoises, témoignent en toutes circonstances de ce réalisme indispensable pour ambitionner jusqu'au bout la conquête du titre.

Un titre également courtisé, on le sait, par le Standard, seule formation qui participe presqu'à chaque fois à la qualité du spectacle, et ce même quand elle doit faire l'impasse, comme hier au Brussels, sur son maître à jouer.

Il faudra voir, maintenant, comment l'équipe de Preud'homme va digérer son double voyage, en quatre jours, en Venise du Nord. Si elle le négocie en limitant la casse tant en Coupe qu'en championnat, ce sera un message clair adressé au... Club. À propos de message, celui transmis par Franky Van der Elst est resté sans effet. Qu'importe : il y a longtemps que le FC Brussels a compris qu'il jouerait avec Saint-Trond et Mons pour éviter la chute en enfer...



© La Dernière Heure 2008