Il a envisagé de devenir belge en 2004

ANDERLECHT Le meilleur gardien du championnat - Daniël Zitka - a failli être belge ! C'est ce qu'il a annoncé hier. "Il y a trois ans, nous pensions rester en Belgique après ma carrière, dit Zitka. Avec un passeport belge, cela aurait facilité beaucoup de choses. Mais entre-temps, ma femme a décidé que nous rentrons en Tchéquie. Eh oui, c'est elle la patronne à la maison, comme partout."

Bref : c'est à cause de Mme Zitka que René Vandereycken ne peut pas faire appel à lui. Quoique. Puisqu'il n'a jamais évolué sous le maillot de la Tchéquie, Zitka pourrait se faire naturaliser pour pouvoir jouer. "Si ce n'est que pour le football, je dis non. Je ne me sentirais pas bien dans ma peau en défendant le but des Belges, en tant que Tchèque. D'ailleurs, Abdel Tantush, le Libyen qui s'occupe de Hassan, m'a déjà dit que je devais devenir libyen..."

Pas de lettre au coach

Entre-temps, Zitka n'a toujours pas reçu de coup de téléphone de Karel Brückner, le coach des Tchèques, qui a dit qu'il avait assez de talent au but. "Il y a évidemment Cech, dit Zitka. Mais le réserviste de Fulham a 33 ans. Puis, il y en a deux d'une trentaine d'années qui jouent en Russie. Je ne sais pas s'il y a des jeunes. Le coach a une meilleure vue que moi sur ses gardiens. Ou bien ils ont un meil- leur contact avec lui. Je ne vais quand même pas lui écrire une lettre ? Ou appeler des journalistes ? Ce n'est pas mon style. Et si je termine ma carrière sans match en équipe nationale, je ne serai pas frustré. Je ne pleure pas et je ne me sens pas trahi."



Y. T.

Il a envisagé de devenir belge en 2004

ANDERLECHT Le meilleur gardien du championnat - Daniël Zitka - a failli être belge ! C'est ce qu'il a annoncé, hier. "Il y a trois ans, nous pensions rester en Belgique après ma carrière, dit Zitka. Avec un passeport belge, cela aurait facilité beaucoup de choses. Mais entre-temps, ma femme a décidé que nous rentrons en Tchéquie. Eh oui, c'est elle la patronne à la maison, comme partout. "

Bref : c'est à cause de madame Zitka que René Vandereycken ne peut pas faire appel à lui. Quoique. Puisqu'il n'a jamais évolué dans le maillot de la Tchéquie, Zitka pourrait se faire naturaliser pour pouvoir jouer. "Si ce n'est que pour le football, je dis non. Je ne me sentirais pas bien dans ma peau en défendant le but des Belges, en tant que Tchèque. D'ailleurs, Abdel Tantush, le Libien qui s'occupe de Hassan, m'a déjà dit que je devais devenir libyen... "

Pas de lettre au coach tchèque

Entre-temps, Zitka n'a toujours pas reçu de coup de téléphone de Karel Brückner, le coach des Tchèques, qui a dit qu'il avait assez de talent au but. "Il y a évidemment Cech , dit Zitka. Mais le réserviste, de Fulham, a 33 ans, Puis, il y en a deux d'une trentaine d'années qui jouent en Russie. Je ne sais pas s'il y a des jeunes. Le coach a une meilleure vue que moi sur ses gardiens. Ou bien, ils ont un meilleur contact avec lui. Je ne vais quand même pas lui écrire une lettre ? Ou appeler des journalistes ? Ce n'est pas mon style. Et si je termine ma carrière sans match en équipe nationale, je ne serai pas frustré. Je ne pleure pas, et je ne me sens pas trahi."



Y. T.

Il a envisagé de devenir belge en 2004

ANDERLECHT Le meilleur gardien du championnat - Daniël Zitka - a failli être belge ! C'est ce qu'il a annoncé, hier. "Il y a trois ans, nous pensions rester en Belgique après ma carrière, dit Zitka. Avec un passeport belge, cela aurait facilité beaucoup de choses. Mais entre-temps, ma femme a décidé que nous rentrons en Tchéquie. Eh oui, c'est elle la patronne à la maison, comme partout. "

Bref : c'est à cause de madame Zitka que René Vandereycken ne peut pas faire appel à lui. Quoique. Puisqu'il n'a jamais évolué dans le maillot de la Tchéquie, Zitka pourrait se faire naturaliser pour pouvoir jouer. "Si ce n'est que pour le football, je dis non. Je ne me sentirais pas bien dans ma peau en défendant le but des Belges, en tant que Tchèque. D'ailleurs, Abdel Tantush, le Libien qui s'occupe de Hassan, m'a déjà dit que je devais devenir libyen... "

Pas de lettre au coach tchèque

Entre-temps, Zitka n'a toujours pas reçu de coup de téléphone de Karel Brückner, le coach des Tchèques, qui a dit qu'il avait assez de talent au but. "Il y a évidemment Cech , dit Zitka. Mais le réserviste, de Fulham, a 33 ans, Puis, il y en a deux d'une trentaine d'années qui jouent en Russie. Je ne sais pas s'il y a des jeunes. Le coach a une meilleure vue que moi sur ses gardiens. Ou bien, ils ont un meilleur contact avec lui. Je ne vais quand même pas lui écrire une lettre ? Ou appeler des journalistes ? Ce n'est pas mon style. Et si je termine ma carrière sans match en équipe nationale, je ne serai pas frustré. Je ne pleure pas, et je ne me sens pas trahi."



Y. T.



© La Dernière Heure 2007