Par conséquent, le comité disciplinaire de l'Union belge de football (URBSFA) lui a infligé jeudi une amende de 2.975 euros. Lors du contrôle de la licence, la clearinghouse est tombée sur une transaction de Zulte Waregem avec l'agent Ahmet Caliskan, qui représente les intérêts de l'attaquant guinéen. Sylla est revenu au Gaverbeek en provenance de QPR en janvier 2019. Une somme importante de 29.750 euros restait à payer pour ce transfert, mais elle a été versée sans l'approbation de la clearinghouse.

Cependant, les nouvelles règles sur les agents, en vigueur depuis le 1er juillet 2020, stipulent que les clubs doivent donner leur autorisation pour chaque paiement de transfert à des intermédiaires. C'est pourquoi le parquet fédéral a entamé une procédure disciplinaire contre Zulte Waregem. Le club ne conteste pas l'infraction, mais la nuance et précise qu'il s'agit d'un paiement en exécution d'un contrat de courtage qui date d'avant l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation.

En outre, une procédure judiciaire a également été engagée auprès du tribunal d'entreprise de Turnhout concernant le montant total de 36.000 euros. Zulte Waregem a finalement convenu avec Caliskan de payer la facture en quatre versements. "En raison des procédures judiciaires, le club était sous pression et a perdu de vue la déclaration obligatoire à la clearinghouse", a affirmé le club du Gaverbeek. Zulte Waregem affirme également qu'il y a eu confusion quant à la date exacte du début des nouvelles règles.

Zulte Waregem a souligné qu'il s'agissait de la seule infraction, que les autres infractions avaient été signalées spontanément et qu'elles comptaient donc sur la clémence. L'Essevee espérait s'en tirer avec un blâme, mais le conseil de discipline lui a infligé une amende de 2.975 euros, soit dix pour cent de la transaction non approuvée. "Le fait est que Zulte Waregem a reçu une facture non contestée le 15 septembre 2020. C'est bien après l'entrée en vigueur du règlement. Le club a eu largement le temps de le signaler au Clearing Departement", peut-on lire dans la motivation de la décision.

"De plus, les modalités de remboursement avaient été convenues avec l'intermédiaire, de sorte qu'au moins à la date du premier paiement (05 novembre 2020), le club avait largement le temps d'effectuer la notification obligatoire au Clearing Departement. À l'époque, le règlement était déjà suffisamment connu", a ajouté le comité disciplinaire.