Deux images fortes ont marqué les 1000 miles de Sebring : la première est celle de la Toyota GR010 n°7 qui se fracasse dans les pneus et se retourne vers la mi-course, José Maria López étant heureusement indemne. Peu de temps auparavant, l'Argentin était rentré en collision avec une Porsche. Puis, à une heure de l'arrivée, un violent ouragan s'est approché du circuit de Sebring. Dans les deux cas, le drapeau rouge était brandi. Au final, les 1000 miles de Sebring n'auront duré que sept heures.

Ce coup d'envoi du WEC 2022 a toutefois été marqué par la première victoire d'une non-Toyota en Hypercar. S'élançant depuis la pole position, l'Alpine A480 n°36 de Nicolas Lapierre, Matthieu Vaxivière et André Negrao l'a convertie en victoire. L'ex-LMP1 a rendu une copie parfaite pour s'imposer avec 37 secondes d'avance sur la seule Toyota rescapée, la n°8 de Buemi-Hartley-Hirakawa. Troisième place et premier podium pour Glickenhaus avec la 007 n°708 de Dumas-Pla-Briscoe.

La saison commence bien pour WRT puisque la formation belge repart avec un double podium en LMP2. Il n'aura manqué que 4 secondes à l'Oreca n°31 de Frijns-Rast-Gelael pour avoir le dernier mot face à la voiture de l'écurie United et son trio Jarvis-di Resta-Pierson. L'autre Oreca WRT, la n°41 d'Andrade-Nato-Habsburg, monte sur la troisième marche.

Dans une catégorie GTE où les Ferrari 488 étaient bien trop castrées, victoire attendue en Pro de la Porsche 911 RSR n°92 d'Estre-Christensen. Aston Martin réalise néanmoins le doublé en Am avec la n°98 de Dalla Lana-Pittard-Thiim devant la n°33 de Keating-Latorre-Sorensen. Top 5 et première place chez les Ferraristes pour Sarah Bovy et les Iron Dames.

Prochaine manche à Spa-Francorchamps début mai.