WRC : L'ingénieur belge Christian Loriaux débauché par Hyundai

C'est le gros transfert du printemps qui devrait rassurer Ott Tanak et Thierry Neuville.

WRC : L'ingénieur belge Christian Loriaux débauché par Hyundai
©LPR

Voilà un transfert qui va faire du bruit en coulisses. L'info a été lancée par Dirtfish très bien renseigné sur le WRC et nous a été confirmée en interne : l'ingénieur belge Christian Loriaux va quitter après 19 ans l'équipe Ford M-Sport de Malcom Wilson pour rejoindre Hyundai Motorsport.

L'annonce officielle devrait être faite par l'écurie coréenne dans les jours qui viennent. Après onze ans chez Prodrive où il avait développé la Subaru Impreza et côtoyé le regretté Colin McRae, le Carolorégien considéré comme le Adrian Newey du rallye (même s'il a aussi conçu la Bentley Continental GT3) a passé quasi deux décennies au Pays de Galles où il travaillait pour M- Sport et Malcolm Wilson.

Un transfert qui pourrait convaincre Tanak de rester

Aujourd'hui, il va relever un nouveau grand défi : concevoir et surtout développer la nouvelle WRC hybride de Hyundai. Un geste fort d'Andrea Adamo qui sait que l'actuelle WRC n'est sans doute pas intrinsèquement la meilleure même si elle est championne du monde chez les constructeurs depuis deux saisons. Un transfert qui va certainement pouvoir convaincre Ott Tanak de rester. 

L'Estonien connaît très bien Christian Loriaux pour avoir collaboré avec lui à son époque Ford. Il connaît son talent de génie, sa capacité à construire des voitures gagnantes. Cela devrait aussi rassurer Thierry Neuville et peut-être couper court aux éventuelles discussions avec Ford qui du coup semble une piste moins attrayante même si la nouvelle Ford Rally1 conçue par l'ingénieur Chris Williams et son équipe est déjà prête. 

Mais l'on sait que l'équipe galloise manque traditionnellement de moyens et de support financier de Ford. Pour développer ses autos mais aussi pour attirer des gros bras. Beaucoup de talents sont pourtant passés par là. Le dernier en date se nomme Adrien Fourmaux qui sera peut-être le fer de lance de l'écurie en 2022.

En attendant, si Sébastien Ogier confirmait son envie de rester une année de plus chez Toyota, on pourrait bien assister à un grand statu quo sur le marché des transferts côté pilotes. Par contre, si un baquet se libère chez Toyota, les rois de l'hybride, il pourrait toujours attirer soit Ott Tanak, soit Thierry Neuville. Le geste fort d'Andrea Adamo tombe donc au bon moment. Ses compliments à l'égard de Thierry Neuville en Croatie en disaient aussi long sur ses intentions pour le futur...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be