Lessennes et De Pauw, les nouveaux Bentley boys belges

Le Namurois et le Grézien auront des ambitions diverses ce week-end à Magny-Cours

Lessennes et De Pauw, les nouveaux Bentley boys belges
©CMR

C’est devenu le rendez-vous des Belges. En plus de Stéphane Lémeret et Antoine Potty qui sont inscrits en GT4, Benjamin Lessennes et Ulysse De Pauw rejoignent à leur tour CMR. Le Namurois et le Grézien évolueront toutefois à l’échelon supérieur qui n’est autre que le coup d’envoi du GT World Challenge Sprint sur le circuit de Magny-Cours. CMR aligne deux Bentley Continental GT3 et on retrouvera les deux loustics sur chacune d’entre elle.

Pour Lessennes, sans programme jusqu'à il y a peu, ce volant est quasiment un cadeau tombé du ciel. « Ce deal pour piloter sur la Bentley a été bouclé en last minute », explique le champion GT4 FFSA en titre. « J’ai pu compter sur le coup de pouce de quelques mécènes qui ne voulaient pas me voir sur la touche. Actuellement, je ne suis confirmé que pour Magny-Cours. Tout dépendra des budgets et de comment cette première manche se passe pour savoir si je poursuis avec CMR ». Benji a déjà pu prendre le volant de la Conti à Lédenon où il a pu s’apercevoir que le tank anglais ne se comportait pas de la même façon que la BMW M6 GT3 avec laquelle il s’est illustré aux dernières 24H de Spa. « La Bentley est plus vive que la béhemme », poursuit l’ex-pilote Honda en TCR. « Elle est plus joueuse mais aussi plus homogène que la M6 ». Relégué dans la catégorie-reine PRO avec le Monégasque Stéphane Richelmi, Benjamin ne se fixe pas d’objectifs pour ce week-end. « C’est un saut dans l’inconnu. On prendra chaque roulage comme il vient. »

Ulysse De Pauw (en photo) n’est en revanche pas là pour un one-shot. En plus de la manche ELMS du Red Bull qu’il disputera sur la LMP3 d’Ugo de Wilde, l’ancien pilote de la fédé disputera toute la campagne de GT Sprint avec CMR. « Par rapport à la monoplace, tout est différent », explique le diable roux. « La GT3 est plus pataude, plus puissante et on arrive plus vite aux freinages des longues lignes droites ». Inscrit en Silver Cup, Ulysse fera équipe avec le Français Pierre-Alexandre Jean qui fut l’équipier de son mentor Stéphane Lémeret en GT4 il y a 2 ans. « Nous formons un bon duo en Silver mais nous ne savons pas trop à quoi nous attendre pour ce 1er week-end. Nous sommes avant tout là pour apprendre. »

Mais la Continental n’est pas une mauvaise voiture et, avec le talent qu’ils ont, nos deux anciens cracks du karting devraient se faire remarquer dans la Nièvre.

Lessennes et De Pauw, les nouveaux Bentley boys belges
©CMR

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be