BRC : Vincent Verschueren en roue libre après le retrait de Bux

Troisième manche du championnat de Belgique, le Rallye de Tielt a réuni, ce samedi sous le soleil, un plateau d'une nonantaine d'équipages.

BRC : Vincent Verschueren en roue libre après le retrait de Bux
©BRC

Pointé comme le principal favori, Gino Bux profitait de l'absence de tous les autres ténors du BRC pour signer le premier scratch. Hélas, la joie du Malmédien était de courte durée puisqu'il devait renoncer à l'issue de l'ES2, la boîte de vitesses de sa Skoda SXM rendant l'âme.

Le pilote de Nicolas Gilsoul ratait donc la montre en or et Stéphane Lefèbvre garde ce soir son leadership au championnat avec deux succès et cinquante unités.

Bux out, une voie royale s'ouvrait pour Vincent Verschueren. Nanti d'une avance de 33.8 à l'issue de la première boucle, le pilote de VW Polo Rally2 pouvait très vite se contenter d'assurer une importante victoire à domicile, la cinquième en BRC, mais surtout la première depuis 2018.

« J'ai eu chaud car dans la dernière spéciale, j'ai été victime d'une perte de puissance et j'ai perdu une trentaine de secondes, » avouait l'ancien champion de motocross qui s'imposait avec 58.1 d'avance.

Deuxième à mi-journée pour sa découverte de la Hyundai de chez BMA, Pieter-Jan Michiel Cracco écopait d'abord d'une demie minute de pénalité suite à un changement d'embrayage avant de sortir de la route dans l'avant-dernière spéciale alors qu'il bataillait pour récupérer le premier accessit face à Niels Reynvoet (Skoda Fabia) et Maxime Potty.

Revenu à trois dixièmes du régional au départ de l'ultime tronçon, le jeune Hamoirien confirmait sa montée en puissance en signant un deux scratches. Une erreur dans l'ultime spéciale le contraignait toutefois à l'abandon sur le routier après la dernière spéciale à l'issue de laquelle il était pourtant toujours troisième. Dommage.

Deuxième donc sur sa Skoda, Niels Reynvoet faisait oublier un début de saison contrarié. Héritant u podium, Sébastien Bédoret a fait du mieux qu'il pouvait avec le matériel mis à sa disposition. Mais la Ford Fiesta est clairement aujourd'hui la moins performante des Rally 2 sur nos spéciales. Vivement la prochaine évolution...

Magnifique quatrième au général, le régional de l'étape Thimothy Van Parijs n'a pas volé sa victoire en RGT aux commandes de sa spectaculaire Porsche.

On notera encore la très belle septième place finale de Gilles Pyck et sa Clio Rally 4. Le vainqueur du Trophy Clio 2021 s'impose chez les Juniors et devance l'Opel Ascona 400 de Bolle Lietaer, lauréat haut la moustache en Historique.

Signalons enfin le succès facile et attendu en Renault Clio Trophy du redoublant Benoît Verlinde. Une formule de promotion marquée par les sorties de routes des deux demoiselles débutantes, Camille Mazuin (voiture détruite) et Clémentine Benoît (posée dans un champ).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be