24H du Mans: L'Alpine a nouveau affectée par la BOP. De qui se moque-t-on?

La marque française perd plus aujourd'hui que ce qu'elle a gagné hier. Cela décrédibilise totalement le sport

24H du Mans: L'Alpine a nouveau affectée par la BOP. De qui se moque-t-on?
©RIP Decoster

Vous lirez demain dans notre quotidien ce que pense le triple vainqueur Sébastien Buemi de la Balance of Performances: "Elle est malsaine et anti-sportive mais grâce à cela on a une course."

Les 24H d'avant Mans auront-elles été plus décisives pour la victoire que le double tour d'horloge en lui-même? On est en droit de le penser tant le lobbying et les négociations ont été nombreuses en cette veillée d'armes.

Jeudi, l'ACO décidait de donner plus de puissance à l'Alpine qui déplorait depuis le week-end dernier un déficit de 9 km/h en ligne droite. Du coup, alors qu'elle était reléguée à deux secondes et demie lors des essais libres, la fausse Hypercar déjà victorieuse des 12H de Sebring se mêlait à la lutte pour la pole avant de finalement échouer à quatre dixièmes. On se réjouissait pour l'intérêt de la lutte en tête de revoir l'Alpine intercalée entre les Toyota et les Glickenhaus. Mais ce n'était pas au goût de ces derniers qui viennent avec de vraies Hypercar et ne veulent pas voir une ancienne LMP1 venir leur donner du fil à retordre.

En gros, Alpine a été acceptée dans cette configuration pour "faire le nombre", compléter une grille très faible en attendant le retour de tous les constructeurs en 2023. Mais pas question qu'elle profite de l'occasion pour s'imposer dimanche.

Du coup, après analyse des données de l'Hyperpole et sans doute sous pression de Toyota trouvant les performances de l'Alpine "incohérentes" selon le patron de Toyota Motorsport Pascal Vasselon, la BOP de l'Alpine a de nouveau été revue à la baisse. Pire, alors qu'elle gagné 11 MJ entre mercredi et jeudi, elle en a reperdu 32 après l'hyperpole, soit au final une diminution de 21 MJ par rapport à la situation désespérante dans laquelle semblait se trouver l'équipe de Philippe Sinault mercredi. Qui se moque de qui? Le niveau de puissance diminue également à différents régimes moteurs, avec des pertes de 6 à 10 kW entre 5 000 et 8 500 trs/min. Que doit-on en déduire? Qu'Alpine a essayé de cacher un peu trop son jeu et a été punie? Que la marque française inquiète un peu trop Toyota, le seul constructeur soutenant l'ACO depuis quelques années? On un peu des deux...

Dans tous les cas, on a l'impression que l'on se moque du public et que la victoire des 24H se joue en grande partie en coulisses, ce qui est très regrettable. Si l'Alpine est à un tour après six heures à la régulière, vous saurez en tout cas pourquoi. Car là, on a l'impression qu'on a balancé la performance d'Alpine à 24h du départ.

En GTE-Pro, comme on s'en doutait, les performances ont été revues à la hausse pour Ferrari, cachant son jeu et donc pas dans le coup depuis le début de semaine. Dur dur dans ces conditions d'encore faire son travail de journaliste et d'analyser les chances et performances de chacun.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be