24H du Mans (Libres 4) : Toyota toujours devant, Heylen 2ème en GTE-Am

Les Oreca WRT en mode profil bas lors de cette session nocturne.

24H du Mans (Libres 4) : Toyota toujours devant, Heylen 2ème en GTE-Am
©Porsche

La dernière séance d'essais libres a offert aux équipes une dernière chance de récolter des données précieuses et de tester les réglages pour la course avant le grand départ des 24 heures du Mans. José Maria Lopez a dominé la session, réalisant un 3:28.322 sur la Toyota GR010 Hybrid n°7. Sébastien Buemi établissait un 3:28.684 environ une demi-heure plus tard pour hisser la Toyota n°8 à la deuxième place. Richard Westbrook a terminé troisième sur la Glickenhaus n°709, 2,5 secondes derrière Lopez et la voiture-sœur de Pipo Derani. Andre Negrao (Alpine) complète le Top 5.

United Autosports a été le plus rapide dans la catégorie LMP2 grâce à un 3:32.266, établi par Alex Lynn sur l'Oreca n°23. Lynn a devancé Job van Uitert (n°65 Panis Racing) de 0,196 seconde, Jonathan Aberdein complétant le top trois pour JOTA. Héroïque en hyperpole, WRT n'a pas tenté le diable avec les 9ème, 12ème et 15ème chronos pour la n°32, la n°41 et la n°31. Séance agitée pour l'Oreca DKR n°3, le Français Alexandre Cougnaud, équipier de Jean Glorieux, ayant été pris dans un accrochage à la chicane Ford.

Corvette Racing a continué sa démonstration dans la catégorie GTE Pro, verrouillant les deux premières positions lors de cette session nocturne, suivie par les deux Porsche 911 RSR. La n°92 de Laurens Vanthoor est quatrième. Les Porsche 911 RSR de Dempsey-Proton Racing ont été les plus rapides sur le circuit de 13,626 km avec la voiture n°77 deux dixièmes plus rapide que la n°88 pilotée par Jan Heylen. Alessio Picariello (Porsche Hardpoint n°99) est sixième. Timide 14ème temps pour la Ferrari Iron Dames de Sarah Bovy.

On notera par ailleurs que pour s'être fait remarquer à de nombreuses reprises en piste de façon, dont pour une impressionnante sortie de piste dans les esses du karting lors des Libres 3, Philippe Cimadomo a été interdit de participer aux 24 Heures du Mans par les commissaires de course, ce qui jette le doute sur la participation de l'Oreca LMP2 du TDS x Vaillante Racing pour la classique française d'endurance. A moins que l'équipe française trouve in extremis un remplaçant, l'Oreca n°13 risque bien de baisser pavillon.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be