24H de Spa Tests Days: "Ferrari, BMW, Lamborghini et Mercedes ont caché leur jeu"

Claude Surmont, le responsable de la BOP SRO n'est pas dupe. On est déjà allé plus vite que la pole de l'an dernier. En respectant les limites de la piste? Pourquoi ne pas tester le système de boucle de la Fun Cup au Raidillon, à Blanchimont et à la sortie de la chicane?

24H de Spa Tests Days: "Ferrari, BMW, Lamborghini et Mercedes ont caché leur jeu"
©LPR RIXHON-RENARD

Revenant un peu sur les performances signées, mardi et mercredi, lors des "Tests Days" des 24H de Francorchamps auxquels participaient 62 bolides.

Le meilleur temps absolu est revenu à Charles Weerts sur l'Audi WRT N°32 en 2.17.461, soit déjà une demie seconde plus vite que la pole signée en 2021 par la Mercedes de Raffaelle Marciello. Le jeune pilote d'Aubel était suivi de près par la Porsche Dinamic N°54 de Bachler-Cairoli-Ledogar en 2.17.535. Deux autres Porsche, la KCMG de Laurens Vanthoor et l'Australienne EMA de Jaminet-Campbell-Nasr ne pointaient pas loin.

"Audi et Porsche sont les seuls à avoir joué le jeu," estimait à l'issue de ces tests Claude Surmont, le responsable de la Balance de Performance pour les GT3 de SRO. "Les autres comme BMW, mais aussi Ferrari, Lamborghini et surtout Mercedes dont les Teams avaient reçu la consigne de rouler toujours avec le plein n'ont pas dévoilé leur réel niveau de performances. Mais on remettra tout cela à niveau avant la Super Pole, ne vous inquiétez pas."

L'ingénieur belge Claude Surmont n'est pas né de la dernière pluie. Difficile de la lui faire à l'envers.

N'empêche, avec les huit marques candidates à la victoire en moins de neuf dixièmes sur un tour de 7 km, il n'est déjà pas trop loin du compte. Mais son objectif est de mettre tout le monde dans la même demie seconde.

Après Audi et Porsche, on retrouvait BMW avec la nouvelle M4 du team Rowe (celle du trio Yelloly-Farfus-Catsburg en 2.17.857) qui a déjà remporté notre double tour d'horloge à deux reprises, puis quasi à égalité Ferrari en 2.17.919 avec la N°51 de Nielsen-Molina-Calado et McLaren en 2.17.929 pour Wilkinson-Bell-Kirschoffer. Vient ensuite la première des AMG en 2.18.042 pour la N°55 de Engel-Buhk-Grenier (on a interdit à Marciello de chasser le chrono), l'Aston Martin Vantage Beachdean de Maxime Martin qui n'a pas tourné mercredi et dont le châssis accidenté au Castellet sera changé pour Spa (2.18.188) et enfin la Lamborghini Huracan Emil Frey N°63 de Aitken-Costa-Bortolotti (2.18.300).

La neuvième marque, l'unique Bentley Continental GT3 du team CMR a été créditée du 62ème et dernier chrono en 2.20.552. Cela signifie donc que tout ce plateau hyper compétitif est regroupé en trois secondes ce qui est incroyable même si cela ne signifie pas évidemment que tous les pilotes sont capables de rouler en dessous des 2'21. Et certainement pas en respectant les limites de la piste.

A ce propos, Laurent Voogt, directeur de course de la VW Fun Cup dont les 25H se disputeront dans deux semaines, nous a confié quel sera le système adopté pour faire respecter les limites de la piste notamment au sommet du Raidillon.

"J'ai une boucle de chronométrage fixée dans le sol au niveau de la ligne blanche au sommet du Raidillon," explique-t-il. "Tout le monde doit mettre son transporteur au même endroit sur l'arceau à droite. A chaque fois que le transporteur franchit la ligne nous recevons un signal."

Voilà un système qui, à priori, nous paraît simple et efficace. "Il l'est et nous permet de mettre des pénalités quand il y a abus et cela dès le début du meeting."

Quid pour Blanchimont et la sortie de la chicane où les hors-pistes sont nombreux? "En Fun Cup, Blanchimont se passe facilement à fond et vous n'avez pas besoin de couper. On ne pénalise en général pas sauf si un pilote par exemple fait l'extérieur à tout le monde hors piste. Au double gauche, vous vous pénalisez vous même en sortant de la trajectoire, sauf sous la pluie. Enfin à la sortie de la chicane, nous estimons que c'est moins rapide de mordre des quatre roues au-delà de la ligne blanche car vous élargissez votre virage et vous faites des mètres de plus."

Peut-être avec une Fun Cup limitée en puissance, mais pas nécessairement avec une GT3 quand vous pouvez remettre gaz à fond plus tôt en passant parfois à un deux ou trois mètres de la ligne blanche. Il est dès lors indispensable d'interdire fermement cela lors des 24H sous peine de dégoûter les suiveurs passionnés mais aussi les pilotes respectant les limites et le circuit de Francorchamps...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be