BRC: la passe de six pour Stéphane Lefèbvre à l'EBR, virtuellement champion de Belgique

Le Français ne peut plus être rattrapé aux points. Il n'aura plus qu'à prendre le départ d'un des deux derniers rallyes de la saison pour être officiellement sacré.

BRC: la passe de six pour Stéphane Lefèbvre à l'EBR, virtuellement champion de Belgique
©BRC

Stéphane Lefèbvre reste invaincu en championnat de Belgique cette année après le six sur six signé ce samedi à l'East Belgian Rally.

Mais cette fois, le Français a dû attendre l'avant-dernière spéciale de Amel pour faire la différence face au champion sortant Adrian Fernémont, premier leader et en tête à l'issue de la cinquième spéciale après un choix de pneus plus audacieux (quatre slicks au lieu d'un mixte de slicks et de pluie pour la deuxième boucle).

Dans des conditions d'adhérence difficiles, changeantes et difficiles à prévoir, le pilote Skoda a vendu chèrement sa peau et livré sans doute sa plus belle prestation de l'année. Mais le duel a finalement tourné une nouvelle fois en faveur du pilote de la Citroën C3 DG Sport très heureux à l'issue de cette belle bataille.

« Un rallye comme je les aime avec un super parcours et une vraie bataille, » s'exclamait le Nordiste copiloté par le Belge Xavier Portier. Avec un six sur six, l'ancien pilote d'usine Citroën ne peut plus être rejoint aux points. Il est donc champion de Belgique... virtuel car le règlement du BRC 2022 stipule que vous devez prendre par à au moins un des deux derniers rallyes de la saison. Il faudra donc pointer au podium du Condroz ou du Spa Rallye avant de pouvoir être officiellement déclaré champion. Mais gageons qu'il fera déjà une belle fête ce soir avec son team belge.

Adrian Fernémont peut être heureux de son rallye. Il a tout donné et s'incline à la lueur des phares avec les honneurs et 12.1 de retard, le plus gros écart de la journée.

Gino Bux complète le podium à 57.1. Le pilote de Nicolas Gilsoul fait ainsi un pas supplémentaire vers le titre de vice-champion de Belgique. Et de premier Belge. Pas mal pour une première saison en Rally2.

Derrière ce trio, après l'abandon de Pieter-Jan Michiel Cracco (perte de puissance de sa Hyundai) et les sorties de Maxime Potty et de Jos Verstappen, la quatrième place revient à la Porsche de Cédric Cherain. Un deuxième résultat de choix pour le Liégeois, vainqueur en surclassement en GT.

Le régional de l'étape Kevin Hommes sur sa Skoda Fabia complète le Top 5 devant la BMW M3 du « Néerlandais volant » Mats Van den Brand et la Renault Clio d'un Tom Rensonnet remportant le classement Junior mais aussi la catégorie RC4 après avoir dominé assez nettement Gilles Pyck.

Le classement final : 1. Lefèbvre-Portier (Bel-Fra/Citroën C3 Rally2) en 1h18.38.1 ; 2. Fernémont-Maillen (Skoda Fabia Rally2) à 12.1 ; 3. Bux-Gilsoul (Skoda Fabia Rally2) à 57.1 ; 4. Cherain-Withers (Porsche 997 GT3) à 4.08.1 (1ers R-GT); 5. Hommes-Hommes (Skoda Fabia Rally2) à 6.02.3 ; 6. Van den Brand-Smeets (P-B/BMW M3 E36) à 6.05.8 (1ers NCM) ; 7. Rensonnet-Dumont (Renault Clio Rally4) à 7.14.5 ; 8. Stampaert-Doublet (Ford Fiesta Rally2) à 7.31.6 ; 9. Fernandes-Volvert (Lux/Peugeot 208 Rally4) à 7.42.3 ; 10. Pyck-Mourisse (Renault Clio Rally4) à 8.33.1.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be