Alessio Picariello : "Troisième était le maximum envisageable à Spa-Francorchamps"

A domicile, le Carolo a signé son premier podium officiel de l'année en ELMS.

Alessio Picariello : "Troisième était le maximum envisageable à Spa-Francorchamps"
©De Coster

Suite au reclassement de la Ferrari 488 n°60 à Monza, Alessio Picariello avait perdu la troisième place en GTE que ses équipiers et lui avaient auparavant récupéré sur tapis vert. Cette fois, notre représentant belge en Porsche, Andrew Haryanto et Martin Rump se sont hissés sur la troisième marche du podium à la régulière lors des 4 Heures de Spa-Francorchamps. La 911 RSR n°18 du Absolute Racing termine de surcroît meilleure GT de Stuttgart classée, bien devant les machines du Proton Compétition.

Alessio a de nouveau réalisé de l'excellent travail en étant le pilote le plus rapide de tout le week-end en catégorie GTE. En course, il fut même plus véloce que certains pilotes engagés en LMP3. Pourtant, pour arriver jusqu'à la troisième place sur ses terres, tout ne fut pas simple pour le Carolo.

"En première partie de course, nous avions un retard de deux minutes, soit près d'un tour complet", nous explique-t-il. "Mais nous n'avons rien lâché et repris 80 secondes sur les deux Ferrari de tête. Je me sentais à nouveau super bien dans la Porsche. C'est un régal à piloter ici à Spa-Francorchamps. Il y avait moyen de jouer avec les 488 sur un tour mais la différence s'est faite au niveau des pilotes bronze. Sarah Bovy a réalisé un très beau premier relais sur la n°83 tandis que Conrad Grunewald, qui gagne sur la n°57, a plutôt saplace en silver au vu de son étonnante pointe de vitesse. Au final, troisième est le maximum que nous pouvions faire ici à Spa"

Après avoir joué de malchance au cours du printemps et de l'été, Picariello est en pleine période positive. "En tenant que compte de mes différents programmes, cela fait trois week-ends d'affilée où je monte au moins sur le podium. Cela fait donc très plaisir. En plus, vu que le meeting était gratuit pour le public, de nombreux proches et connaissances sont venus me saluer et m'encourager !"

Prochaine étape pour "Pica" : les 3 Heures de Barcelone, finale du GT World Challenge Endurance, où il prendra à nouveau le volant de la Porsche 911 GT3-R n°54 Dinamic Motorsport qu'il partagera avec Matteo Cairoli et Klaus Bachler. Une monture avec laquelle il s'était illustré à Hockenheim il y a peu.

Alessio Picariello : "Troisième était le maximum envisageable à Spa-Francorchamps"
©L.P.R

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be