Bovy et Machiels en lice pour les titres en GT3

Finale du championnat Endurance en GT World Challenge ce week-end à Barcelone.

Bovy et Machiels en lice pour les titres en GT3
©SRO

L’actualité sportive automobile est chargée ce week-end. En plus du GP de F1 de Singapour et de l’antépénultième manche du WRC dont la première étape a eu lieu la nuit dernière (Ott Tanak menait après la première spéciale et Thierry Neuville pointait au 3e rang), il y aura les 6H de Spa historiques à Francorchamps, les 10H de Petit Le Mans à Road Atlanta et la finale du GT World Challenge à Barcelone.

En Amérique, on a enregistré en début de semaine le forfait du team belge Mühlner Motorsport (raisons budgétaires) ce qui a laissé Ugo de Wilde à Bruxelles, mais Ulysse De Pauw fera ses débuts aux States en GTD (sur la Ferrari Cetilar). Nous aurons donc tout de même trois représentants avec Maxime Martin (Aston Martin Vantage) et Jan Heylen (Porsche) également présents en GT.

En Espagne, les 3H de Barcelone constitueront la dernière épreuve du GT World Challenge. Si Raffaele Marciello a déjà remporté le classement absolu réunissant les championnats Endurance et Sprint, il reste cependant encore certains enjeux et titres à attribuer.

C’est le cas en GT World dans la catégorie teams où Audi WRT compte 16 unités de retard (il en reste 26 à prendre) sur Mercedes Akkodis ASP Team. En Gold Cup, Sarah Bovy et les "Iron Dames" possèdent neuf unités de retard sur les pilotes McLaren Inception Iribe-Schandorff-Millroy, tandis qu’en Pro-Am Louis Machiels ne pointe qu’à cinq longueurs de Miguel Ramos. C’est encore plus serré en GT World Endurance où l’Anversois ne possède qu’une unité de retard sur Dominik Baumann (103 à 104), tandis que là aussi, la couronne est toujours en jeu pour Sarah avec un retard de neuf points.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be