WRC Nouvelle-Zélande : Kalle Rovanpera à 4 spéciales et 31 km du titre mondial

Le Finlandais s'est offert un beau cadeau pour ses 22 ans.

Après avoir déjà limité l'effet du balayage vendredi, le ciel est encore venu en aide à Kalle Rovanpera pour ses 22 ans ce samedi. La pluie a rendu les spéciales néo-zélandaises très boueuses, le terrain sur lequel le jeune Finlandais habitué aux compétitions de Drift excelle justement. Kalle a donc signé trois des meilleurs temps de la journée en laissant deux à Craig Breen, de retour en Super Rally et avantagé par sa première position sur la route. La dixième spéciale a été neutralisée suite à la sortie de route de Gus Greensmith. Deux autres concurrents n'ont pas terminé la journée après une erreur : Elfyn Evans qui a cassé son radiateur et endommagé son arceau de sécurité dans un tête-à-queue à haute vitesse et Takamoto Katsuta.

Les pilotes Hyundai ont eux été retardés par diverses pénalités et problèmes. En plus de quinze secondes pour usage non règlementaire du boost du système hybride, Ott Tanak s'est plaint toute la journée du comportement de son i20 WRC dans ces conditions. L'Estonien pointe au 3ème rang à 46.4 du leader, 17.4 derrière Sébastien Ogier sanctionné de dix secondes pour pointage tardif mais prêt à assurer le doublé pour Toyota.

Devant Kalle s'est amusé pour son annif. Le gamin de chez Toyota affichait un large sourire à chaque arrivée. Il compte désormais 29 secondes d'avance sur son équipier français et, sauf accident ou problème technique sur l'une des quatre courtes dernières spéciales totalisant 31,18 km, il devrait célébrer son premier titre mondial la nuit prochaine. Il compte en effet 53 points d'avance sur Ott Tanak et s'il en marque sept de plus que lui, le championnat sera joué ce week-end.

Affecté par des soucis de boîte de vitesses, Thierry Neuville a doublé Gus Greensmith avant son crash et profité de l'abandon d'Elfyn Evans pour rentrer au 4ème rang à 1.41.4 après avoir lui aussi pris 15 secondes de pénalité. Mais cela ne change rien. Le coeur n'y est pas, la confiance non plus.

Oliver Solberg complète le Top 5 à plus de deux minutes et demie devant le local Hayden Paddon, leader en WRC2 sur sa Hyundai.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be