Spa Rally : Lefèbvre sans forcer, Verstappen sur le podium, Neuville spectaculaire 7e

Le champion de Belgique et sa Citroën C3 mènent avec 25 secondes d'avance sur la Hyundai de Grégoire Munster.

Le Français Stéphane Lefèbvre a fait honneur à son récent titre de champion de Belgique. Il mène avec 25 secondes d'avance.
Le Français Stéphane Lefèbvre a fait honneur à son récent titre de champion de Belgique. Il mène avec 25 secondes d'avance. ©Romain Rixhon - L.P.R.Photography

Disputée par un temps sec et très froid, devant un public moins nombreux mais plus discipliné qu'attendu (aucune spéciale n'a dû être arrêtée), la première étape du Rallye de Spa n'a réservé aucune surprise.

Comme prévu, c'est Stéphane Lefèbvre qui a directement pris la direction des opérations au volant de sa Citroën C3 des ateliers theutois de DG Sport. Bien assisté par le Hutois Xavier Portier, le Français récemment couronné champion de Belgique a remporté sept spéciales sur les dix au menu de ce samedi pour revenir à Spa en début de soirée avec une avance de 25.5 secondes sur la Hyundai de Grégoire Munster, auteur des trois autresscratches.

«La journée s'est passée sans problème, on a roulé vite sans prendre tous les risques, »admettait le Nordiste. « Les spéciales de la deuxième étape sont plus compliquées. Tout reste à faire. »

C'est ce qu'espérait également l'ainé des Munster, Grégoire, isolé d'autant plus facilement à la deuxième place que Gino Bux n'a disputé que deux spéciales ce matin avant de jeter le gant, le Malmédien souffrant trop des côtes luxées la veille lors de sa sortie au shake down.

« Je ne voulais pas terminer la saison par un forfait, »expliquait Gino qui a mordu sur sa chique. « Mais la douleur était trop intense. Il n'aurait pas été raisonnable de poursuivre. »

« Le profil des spéciales de dimanche me convient mieux, » confiait pour sa part Grégoire Munster après s'être payé une belle frayeur lui coûtant une dizaine de secondes lors du troisième et dernier passage dans Stavelot. « Il pourrait s'y passer bien des choses... »

La dernière marche du podium était provisoirement occupée par Maxime Potty avant son abandon à l'arrivée de l'ES5 sur bris de collecteur. Le Hamoirien était relayé par son équipier Jos Verstappen, le papa du double champion du monde prenant le meilleur sur Cédric De Cecco, premier licencié belge. Ces deux-là continueront à se battre pour la troisième place ce dimanche.

Premier à l'applaudimètre et vainqueur du prix du spectacle, Thierry Neuville hissait sa BMW M3 Groupe A jusqu'au cinquième rang, mais ne pouvait résister de nuit au retour de la Skoda de Charles Munster, très bon cinquième dans le sillage de son grand frère, et de la surpuissante Porsche de Cédric Cherain qui avait perdu plus d'une minute ce matin suite à un bris de disque de freins lors du premier passage à Chevron. Avec trois secondes et demie entre Cherain et Neuville, la bagarre pour la première place en deux roues motrices promet d'être intense lors de la seconde journée.

Composée de huit spéciales, la première du côté de Fays à partir de 9h12, la deuxième étape est crainte par tous les concurrents avec deux tronçons juges de paix baptisés Bruyères et Charneux.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be