Dakar 2023: Ekstrom en tête en auto après le prologue, Price en moto

Les résultats après le prologue

Mattias Ekstrom et Toby Price les plus rapides du prologue
Mattias Ekstrom et Toby Price les plus rapides du prologue ©BELGA

La 45e édition de Dakar a débuté en ce jour de Saint-Sylvestre avec une courte spéciale chronométrée de 13 km sur les rives de la mer Rouge en Arabie saoudite, avec toute la section conçue autour du Sea Camp qui sert également de premier bivouac du rallye.

Bien qu'il était presqu'impossible de déjà creuser un écart sur ses rivaux aujourd'hui, le Prologue n'en demeurait pas moins important car il permet de déterminer l'ordre de départ de la première étape proprement dite qui aura lieu ce dimanche. Les 10 premiers pourront en effet choisir leurs positions de départ, de quoi offrir un avantage considérable.

C'est le double champion de DTM Mattias Ekström qui s'est adjugé le Prologue, complétant la boucle chronométrée en exactement huit minutes dans l'Audi RS Q e-tron E2 considérablement revu.

"C’est toujours agréable de démarrer mais la journée est encore longue et le rallye bien davantage", avoue le Suédois. "On termine 2022 sur une bonne note, mais le Dakar ne commence vraiment que demain. Il va falloir rester bien concentré durant les deux semaines qui viennent. C’est bien de pouvoir choisir sa position pour le départ quand on est comme moi un junior au Dakar. Je vais avoir des traces à suivre. L’auto fonctionne bien, l’équipe a fait du bon boulot… On va pouvoir fêter la nouvelle année et recharger les batteries pour demain."

Jean-Marc Fortin: “Audi part grand favori du Dakar”

Copiloté par Fabian Lurquin, Sébastien Loeb prend la deuxième position au volant son BRX Hunter construit par Prodrive. Stéphane Peterhansel hisse un deuxième buggy Audi dans le Top 3 avec un temps qui était à 11 secondes d'Ekström, tandis que le tenant du titre Nasser Al-Attiyah a dû se contenter de la quatrième place dans sa Toyota Hilux. Le pilote qatari a terminé à 12 secondes du rythme d'Ekstrom.

"Finir derrière le trio n’est pas un mauvais résultat pour partir demain et essayer de gagner l’étape, ce qui serait bien dans la perspective d’ouvrir l’étape 2 juste avant le jour 3 qui s’annonce important", admet Nasser.

Disposant également d'un BRX Hunter mais engagé par sa propre écurie GCK Motorsport, Guerlain Chicherit termine à une remarquable cinquième position. Le Français précède Carlos Sainz (Audi) qui n'est toutefois qu'à 14 secondes de la première place. Suivent Yazeed Al-Rajhi (Toyota), Jakub Przygonski (Mini), Orlando Terranova (BRX) et Henk Lategan (Toyota).

Du côté des motos, l'Australien Toby Price (KTM), 10e l'année dernière, a signé le meilleur temps en devançant d'une seconde son compatriote Daniel Sanders (GasGas) et de neuf secondes le pilote du Botswana Ross Branch (Hero).

Le tenant du titre Sam Sunderland (GasGas) s'est classé 10e, et le premier Français, Adrien Van Beveren, pointe en 17e position.

Le Dakar-2023, première manche de la coupe du monde de rallye-raid qui s'enracine pour la quatrième année consécutive dans les sables d'Arabie Saoudite, s'est élancé ce samedi pour plus de 8.000 km en deux semaines. Cette année, 790 concurrents ont pris le départ.

Bonifications pour les motards

Quelques nouveautés viennent pimenter l'épreuve réputée la plus difficile au monde.

Pour les autos, le Dakar a réduit les performances des voitures d'élite (T1+ et T1U -les Audi hybride-) afin de rapprocher les performances des autos des amateurs de celles des équipes officielles.

La puissance est abaissée pour cette catégorie de 42 ch ou 30 kw, alors que celle des T1.2 (deux roues motrices) est augmentée d'environ 20-25 ch.

"On a perdu plus de 40 chevaux, 30 KW. Ca fait 10%, c'est énorme et ce n'est pas une bonne nouvelle", commente Guerlain Chicherit. Selon le vainqueur du rallye du Maroc, "ça va jouer beaucoup. On ne pensait pas que cela aurait autant d'impact. C'est un peu l'inconnu".

"Au Maroc, on était +perfo+ dans des proportions qu'on pouvait comparer avec Audi. On était plutôt +vite+, sauf qu'eux étaient déjà aux normes 2023, on ne l'était pas encore. Quelles seront les conséquence? La voiture sera forcément +moins vite+. Maintenant est-ce qu'elle sera moins vite d'1/10e, de 2/10e ou une demi-seconde, je ne sais pas", s'est-il encore interrogé.

Pour les deux roues, la nouveauté cette année est l'introduction de bonifications pour les motards qui ouvrent la route et font la trace. Les trois premiers pilotes qui passent le plus de temps à ouvrir la spéciale entre le départ et le ravitaillement essence bénéficient ainsi de bonus de secondes qui seront décomptés de leur chrono à l'arrivée.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be