Dakar : Chicherit, le seul à qui la pluie remonte le moral

Furibard après un lundi épouvantable, le Français a retrouvé le sourire à l'issue de l'étape 3.

Tout vétéran du Dakar vous le dira : bien plus que le pilote avec lequel vous vous battez pour une position, votre principal ennemi est Dame Nature en personne. Le terrain est déjà hostile et truffé de pièges mais si la météo s'en mêle, c'est carrément l'apocalypse qui s'abat sur la caravane du célèbre rallye-raid. Le principal trouble-fête de la troisième étape était ainsi la pluie qui stoppait tous les concurrents, hormis les principaux protagonistes en moto. Un véritable déluge qui a rendu la piste tout simplement impraticable avec des sables mouvants...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité