24H Dubai : WRT garde son titre et impose d'emblée sa BMW

Victoire de la M4 N°7 emmenée par le Belge Dries Vanthoor, la N°46 de Maxime Martin et Valentino Rossi complète le podium. Super Top 5 pour l'Audi Haas de Vervisch-Soulet-Detry-Bertels.

Victoire aux 24H de Dubai de la M4 de Dries Vanthoor, WRT ne pouvait pas rêver mieux pour débuter sa nouvelle collaboration avec BMW.
Victoire aux 24H de Dubai de la M4 de Dries Vanthoor, WRT ne pouvait pas rêver mieux pour débuter sa nouvelle collaboration avec BMW. ©Creventic

Première épreuve sur circuit de la saison, les 24H de Dubai se sont achevées ce midi avec un nouveau succès, le troisième sur cette épreuve, de l'écurie belge WRT. Une grande première pour l'équipe de Vincent Vosse et Yves Weerts qui, après treize ans de collaboration avec Audi, alignait pour la toute première fois des BMW M4 GT3. Et le résultat est d'emblée à la hauteur des espérances et du palmarès de la formation montoise avec la victoire pour la N°7 de Dries Vanthoor, Jens Klingmann, Jean-Baptiste Simmenauer, Diego Menchaca et l'amateur Mohammed Saud Fahad Al Saud, mais aussi un beau podium pour la voiture soeur, la N°46 de Maxime Martin, Valentino Rossi, Max Hesse, Sean Gelael et Tim Whale.

L'équipe WRT ne pouvait rêver d'un meilleur départ pour sa nouvelle association avec la marque à l'hélice qui n'avait pas encore remporté un seul double tour d'horloge avec sa M4. Cap maintenant sur les 12H de Bathurst dans trois semaines, première manche de l'Intercontinental GT3 Challenge où là le team belge représentera officiellement BMW, l'engagement à Dubai étant lié aux budgets de pilotes privés.

Entre les deux M4 « belges », on retrouve la Porsche Herberth Motorsport de Ralf Bohn, Daniel Allemann, Robert et Alfred Renauer qui aura maintenu le suspense en menant encore à vingt minutes de l'arrivée grâce à un coup de bluff stratégique. Ils échouent finalement à 31 secondes de la victoire après 21 changements de leadership avec la BMW WRT, mais remportent la catégorie Pro-Am.

Les Mercedes HRT en première ligne n'ont fait qu'illusion. Débordées dès la première demie heure par un Dries Vanthoor en grande forme, les Benz de Stolz et Gounon ont très vite été éliminées suite à des accidents.

En début de course, c'est l'Audi R8 ex-WRT, la voiture victorieuse l'an dernier alignée par le nouveau team belge Haas Racing qui a donné le plus de fil à retordre aux « Béhèmes ». En tête durant quelques heures après les premiers relais de feu de Fred Vervisch, Maxime Soulet et Mathieu Detry, elle a ensuite perdu un peu de temps suite à une touchette et un manque de réussite avec les Codes 60 (neutralisation de la course à 60 km/h) et les pompes à essence où il fallait parfois faire la queue pour au final atteindre l'objectif de départ en terminant cinquième, à deux minutes trente à peine du podium.

Succès attendu en TCR (six inscrits seulement) de l'Audi RS3 de l'équipe belge AC Motorsport sur laquelle roulait notre compatriote Sam Dejonghe. Ils finissent 26emes au général derrière les Porsche de Nico Verdonck et Rodrige Gillion (22ème en terminant dans le box) et de Tom Boonen remonté du dernier au 21e rang après un bris de boîte de vitesses en tout début de course.

Pas de réussite par contre pour l'Audi de Christian Kelders (abandon suite accrochage d'un de ses équipiers), la Porsche Speedlover de Balcaen-Wils-Maes (36ème) ou la VW Golf de Fabian Duffieux, quarante et unième et antépénultième après un changement de moteur et divers autres soucis.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...