Les pilotes vont se relayer en piste jusqu'à 16h00 dimanche, sous un temps qui s'annonce radieux, mais pas trop chaud non plus, après dissipation des derniers nuages en fin d'après-midi. 

Cette année encore, la course devrait se jouer entre les deux Toyota. La N.8 (Sébastien Buemi, Brendon Hartley et Ryo Hirakawa), victorieuse en 2018, 2019 et 2020, s'est élancée en pole position, devant la N.7 (Mike Conway, Kamui Kobayashi et José Maria Lopez), qui s'était imposée l'an dernier. 

En cas d'incident chez Toyota, trois autres hypercars sont en embuscade, la N.36 d'Alpine et la Glickenhaus N.709 qui partent en deuxième ligne, juste devant la N.708 du constructeur américain. L'an prochain, de nombreuses écuries seront de retour sur le circuit de la Sarthe dans la catégorie reine pour l'édition du centenaire de la course. 

Derrière les cinq hypercars : 27 LMP2 (des prototypes plus standardisés et moins rapides) sont en course, sept LMGTE Pro (dérivées de voitures sportives de série et représentant trois marques, Ferrari, Porsche et Corvette), 23 LMGTE Am (pouvant être pilotées par des amateurs pour des écuries privées). Environ un quart des 186 pilotes engagés disputent leurs premières 24 Heures du Mans. Parmi eux, quelques têtes connues, comme l'octuple champion du monde de rallye Sébastien Ogier, sur la N.1 de l'équipe Richard Mille (LMP2) ou l'acteur germano-irlandais Michael Fassbender, dans la Proton Competition N.93 (LMGTE Am). Six Belges (Laurens Vanthoor, Dries Vanthoor, Sarah Bovy, Alessio Picariello, Jan Heylen et Jean Glorieux) sont au départ. 

Si aucun pilote belge n'est engagé dans la catégorie reine Hypercar, plusieurs d'entre eux revendiquent un résultat de choix dans cette 90e édition. Le Limbourgeois Laurens Vanthoor (31 ans) fait office de tête d'affiche. Il est engagé sur une Porsche officielle en GTE-Pro avec le Français Kévin Estre et le Danois Michael Christensen avec qui il avait déjà roulé entre 2018 et 2020, avec notamment un succès dans la catégorie en 2018. Ce sera la septième participation de Laurens Vanthoor au Mans.